Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

Amériques

Le Sénat américain s'accorde sur les contours d'une intervention en Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/09/2013

Le Sénat américain a élaboré un projet d'intervention militaire qui limite une éventuelle action américaine en Syrie à 60 jours et interdit le déploiement de soldats au sol. Le texte doit être voté par une commission sénatoriale ce mercredi.

La commission des Affaires étrangères du Sénat américain est parvenue, mardi 3 septembre, à un accord sur un projet d'autorisation de l'usage de la force armée en Syrie. Ce dernier, qui exclut notamment l'envoi de troupes au sol, doit être voté par une commission du Sénat ce mercredi à 15 h 30 GMT.

Le compromis, rédigé par le sénateur démocrate Robert Menendez, président de la commission, et le républicain Bob Corker, limite toute intervention en Syrie à 60 jours, avec la possibilité d'une extension à 90 jours. Il interdit en outre au président de déployer des soldats américains dans le "but d'opérations de combat" en Syrie, un vocabulaire qui laisse la possibilité d'opérations pour secourir des pilotes américains, par exemple.

Nécessité d'une solution politique

Au-delà de la "sanction" de l'utilisation de gaz de combat par le régime de Bachar al-Assad, le texte stipule que Barack Obama doit consulter le Congrès et soumettre au Sénat, ainsi qu'à la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, une stratégie de négociation d'une solution politique au conflit en Syrie, intégrant un réexamen de toutes les formes d'assistance aux insurgés. Une disposition réclamée par l'influent sénateur républicain John McCain.

Selon le sénateur Menendez, ce projet de texte "donne au président l'autorité nécessaire pour déployer la force en réponse à l'utilisation criminelle par le régime Assad d'armes chimiques contre le peuple syrien tout en s'assurant que cette autorisation est étroite et focalisée, limitée dans le temps et qu'elle assure que les forces armées des États-Unis ne seront pas déployées dans des opérations de combat en Syrie".

S'il est adopté, le texte sera alors transmis en séance plénière au Sénat, qui reprend ses travaux lundi prochain.

Avec dépêches

Première publication : 04/09/2013

  • SYRIE

    Menaces de Bachar al-Assad contre la France : "le risque est réel"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Infographie : les puissances régionales divisées sur une intervention en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)