Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

EUROPE

Un immeuble londonien fait fondre les voitures

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/09/2013

À Londres, un gratte-ciel du quartier de la City est accusé d'avoir fait fondre des parties en plastique d'une voiture stationnée en contrebas. Avec sa forme incurvée, l'immeuble produirait un effet de loupe et générerait une forte chaleur.

Après avoir laissé sa voiture stationnée une heure dans une rue du quartier de la City à Londres, un conducteur londonien a eu une très mauvaise surprise à son retour. Martin Lindsay a retrouvé, jeudi 29 août, sa Jaguar très abîmée. Pendant sa courte absence, une partie du rétroviseur et de la carrosserie avait fondu au soleil.

"Vous ne pouvez pas imaginer qu’une telle chose puisse arriver", a ainsi témoigné cet homme dans un reportage de la BBC. Comme le rapporte le site du média britannique, "un nouvel immeuble surnommée le "Talkie-Walkie" est accusé d’être responsable de cet incident en raison de la "réflexion de la lumière" sur sa façade.

Interpellés par ce conducteur très mécontent, les promoteurs du building en voie d'achèvement, qui tire son nom de sa forme fuselée, ont indiqué mardi dans un communiqué que des stationnements situés au pied de l’immeuble avaient été fermés par mesure de précaution. Ils ont également annoncé qu’ils allaient mettre un échafaudage temporaire au niveau de la rue pour éviter un nouvel incident.

"Le phénomène est causé par l’élévation actuelle du soleil dans le ciel. Il se produit quotidiennement pendant deux heures environ. Une modélisation initiale tend à indiquer qu’il pourrait durer deux à trois semaines", ont précisé les sociétés Land Securities et Canary Wharf Group, qui possèdent l'immeuble.

Un dangereux effet de loupe

En d’autres termes, le gratte-ciel de 37 étages, qui a une silhouette incurvée, génère un véritable effet de loupe. Interrogé par la BBC, le professeur Chris Shepherd de l’Institut britannique de physique rapproche finalement le bâtiment du principe des miroirs paraboliques : "Si l’immeuble est suffisamment incurvé avec une série de fenêtres plates, qui agissent comme des miroirs, la réflexion du soleil converge vers un seul point où se concentre toute la lumière". Le "Talkie-Walkie" peut aussi être comparé à des fours solaires comme celui d’Odeillo dans les Pyrénées, qui capte les rayons par des miroirs orientables.

Aujourd’hui pointé du doigt, l’architecte uruguayen Rafael Vinoly, concepteur du projet, avait pourtant déjà rencontré ce genre de problèmes par le passé. Comme le rappelle le site Live Science, l’hôtel Vdara, qu’il a dessiné à Las Vegas, est surnommé "le rayon de la mort". La façade de l’établissement réfléchit aussi les rayons du soleil et aurait provoqué d’importantes brûlures à des clients qui nageaient dans la piscine. Les propriétaires ont tenté de régler cet effet de loupe en installant un film solaire sur les panneaux de verre pour disperser les rayons. Selon la BBC, cette solution est aussi envisagée pour le "Talkie-Walkie".
 

Première publication : 04/09/2013

  • ARCHITECTURE

    Nouvelle-Zélande : Christchurch inaugure une cathédrale en carton

    En savoir plus

  • TOURISME

    En images : le cœur de Paris vu du haut de la tour Saint-Jacques

    En savoir plus

  • ARCHITECTURE

    Un Américain veut bâtir Shura City, une ville anti-drones

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)