Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Amériques

Venezuela : panne d’électricité géante à Caracas et dans plusieurs régions

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/09/2013

Un black-out généralisé a plongé, mardi, la capitale du Venezuela, Caracas, ainsi que plusieurs régions du pays dans le désordre. Le président Nicolas Maduro y voit un "sabotage" de l’opposition.

Une bonne partie du Venezuela a été privée d'électricité pendant plusieurs heures, mardi 3 septembre, après une panne géante qui a provoqué, dans la capitale, l'arrêt du métro, la fermeture des commerces et la formation d'embouteillages monstres.

Ces coupures ont en effet fortement perturbé la circulation de plusieurs lignes du métro de Caracas et provoqué l'arrêt de plusieurs feux de signalisation, générant une forte confusion dans le trafic déjà traditionnellement chaotique de cette zone urbaine de quelque 5 millions d'habitants.

Le black-out a même interrompu la rencontre de basket-ball entre la République dominicaine et le Paraguay comptant pour le tournoi des Amériques, qualificatif pour le Mondial-2014. Alors qu’il ne restait que cinq minutes à jouer, les organisateurs ont décidé de déclarer la fin du match, après une heure et demie d’attente dans la pénombre.

La panne du réseau, qui a débuté vers 13h00 locales (17h30 GMT) à Caracas et dans plusieurs villes des États de l'ouest du pays, était en cours de réparation en fin d'après-midi, selon le gouvernement.

Nicolas Maduro dénonce un "sabotage"

Pour le président vénézuélien, Nicolas Maduro, habitué aux promptes dénonciations de complots, il s’agit d’un "sabotage" attribué à l’opposition de droite. "L'extrême droite" a mené "un coup électrique contre le pays", a-t-il assuré sur son compte Twitter. Dans un premier temps, il avait qualifié cette panne d'"étrange". Il a par ailleurs annoncé avoir demandé aux forces armées de rester en alerte face à cette situation d'urgence.

Le ministre de l'Énergie électrique, Jesse Chacon, a pour sa part estimé que la panne avait été causée par les ruptures consécutives de deux importantes lignes de transmission qui alimentent l'ouest du pays.

Depuis deux ans, le Venezuela a pris une série de mesures pour stabiliser son approvisionnement électrique, confronté à une demande croissante. En 2010, le premier producteur de pétrole sud-américain a souffert pendant plusieurs mois d'une crise énergétique attribuée par le gouvernement à la sécheresse, qui avait vidé les réservoirs d'un barrage hydro-électrique, responsable de 73 % de la production électrique du pays.

Avec dépêches

Première publication : 04/09/2013

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro accuse l'ancien président colombien Uribe de vouloir l'assassiner

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Caracas exhorte Obama à déjouer un "complot" visant à assassiner l'opposant Capriles

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le Venezuela au bout du rouleau de papier toilette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)