Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 05/09/2013

"Poutine faible et fort"

© France 24

Presse internationale, jeudi 5 septembre 2013. Au menu de la presse internationale ce matin, le début du G20 en Russie, sur fond de tensions internationales à propos de la Syrie.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec les révélations du Spiegel. D’après le magazine allemand, l'ampleur de l'attaque chimique du 21 août en Syrie pourrait être due à une "erreur" de dosage.
 
Der Spiegel confirme que cette attaque serait bien le fait du régime syrien, mais que son bilan très lourd pourrait être le résultat de mauvaises manipulations. C’est ce qui ressort de la présentation confidentielle faite par le chef du BND, les services d'espionnage allemands, Gerhard Schindler, à des élus. Au cours de son exposé, il a expliqué que seuls les experts du régime d'Assad disposent de substances comme le gaz sarin, et qu’ils sont les seuls à être capables de l’utiliser grâce à de petits missiles de calibre 107 mm. Il a également évoqué une conversation téléphonique interceptée par ses services entre un dirigeant du Hezbollah et un diplomate iranien. Une conversation au cours de laquelle le responsable du Hezbollah aurait attribué l'attaque à Assad et estimé que celui-ci avait "perdu le contrôle de ses nerfs" et commis "une grave erreur" en donnant le feu vert à cette attaque chimique.
 
La thèse d’un Bachar el-Assad qui aurait perdu son sang-froid est reprise notamment par The Daily Mail, qui explique que c’est la perspective de voir les rebelles prendre Damas qui aurait précipité sa décision.
 
Les révélations du Spiegel amèneront-elle Vladimir Poutine à infléchir sa position ? Le président russe a déclaré hier que Moscou accepterait d'intervenir en Syrie si les preuves d’usage d’armes chimiques lui semblaient "convaincantes". C’est peu probable, estime The Guardian, qui cite le ministre des Affaires étrangères de Napoléon,Talleyrand, qui aimait à dire que la Russie est toujours, et de façon simultanée, à la fois trop forte et trop faible. Ce serait toujours vrai, selon The Guardian, qui explique que la Russie est assez forte pour empêcher les Etats-Unis d’agir à leur guise en Syrie, mais qu’elle est trop faible pour promouvoir une alternative constructive.
 
Poutine va-t-il enfin bouger ? C’est peu probable, tant sa formule sur les preuves attendues est à la fois floue et restrictive. Il est peu probable que les preuves qui s’accumulent fasse se mouvoir Poutine, dont les rapports musclés avec Obama virent au bras de fer. The Independent évoque ce G20 comme l’un des sommets les plus bizarres et les plus dérangeants de ces dernières années.
 
Bizarre, à plusieurs titres, d’ailleurs, car si ça s’annonce glacial du point de vue américano-russe, ça promet d’être assez tiède entre les Britanniques et les Américains. The Independent relève avec dépit qu’il n’y aura pas de tête à tête entre Obama et Cameron, mais qu’il y en aura un entre François Hollande et Obama.
 
Ce dernier continue d’affirmer sa volonté de frapper le régime syrien sans engager son pays dans la guerre civile. Le sens de cette stratégie laisse toujours assez dubitatif outre-Atlantique, notamment The Huffington Post, qui s’interroge sur ce que peut bien vouloir dire une "intervention limitée".
 
Plus critique encore, le journal conservateur israélien Yediot Aharonot fustige l’attitude du président américain, qu’il accuse d’avoir gaspillé beaucoup de temps et d’énergie à former une coalition inutile.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

16/04/2014 Silvio Berlusconi

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

Presse internationale, Mercredi 16 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la présidentielle algérienne, la vasectomie en Iran, et une révolution des mœurs en Italie.

En savoir plus

16/04/2014 Smic

"Dans l'ombre de Bouteflika"

Presse française, Mercredi 16 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’impopularité de François Hollande, la fronde du PS, Pierre Gattaz et le SMIC jeunes, et la...

En savoir plus

15/04/2014 Vladimir Poutine

"Le fardeau de l'home russe"

Presse internationale, Mardi 15 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’escalade des tensions dans l’est de l’Ukraine, l’attentat d’hier à Abuja, au Nigeria, et les...

En savoir plus

15/04/2014 Vladimir Poutine

"La nuit du chasseur"

Presse française, Mardi 15 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’offensive des séparatistes appuyés par le Russie dans l’est de l’Ukraine, le rétrécissement de la marge...

En savoir plus

14/04/2014 Yougoslavie

"Laisse faire et je t'envahis, résiste et je t'envahis aussi"

Presse internationale, Lundi 14 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’escalade des tensions dans l’est de l’Ukraine.

En savoir plus