Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Culture

Le biopic "Diana" présenté en première mondiale à Londres

© DR | Naomi Watts interprète la princesse de Galles.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/09/2013

Projeté jeudi soir en première mondiale à Londres, le film retraçant les deux dernières années de la vie de la princesse de Galles s’inspire d’un best-seller sujet à controverse au Royaume-Uni.

Le film n’est pas encore sorti qu’il sent déjà la controverse. La très attendue biographie filmée de Lady Di, sobrement intitulé "Diana", est projetée en première mondiale jeudi 5 septembre à Londres, où critiques et spécialistes des têtes couronnées ne manqueront pas de guetter les moindres libertés prises avec la réalité des faits.

Réalisé par l'Allemand Oliver Hirschbiegel, le biopic se concentre sur les deux dernières années de la vie de la princesse de Galles jusqu'à son décès dans un accident de voiture à Paris le 31 août 1997. Au cœur de l'intrigue : la romance "secrète" entre Diana, interprétée par Naomi Watts, et le chirurgien pakistanais Hasnat Kahn, incarné à l'écran par Naveen Andrews ("Le Patient anglais", "Lost"). Moins connue que la relation entre la princesse et Dodi al-Fayed, mort à ses côtés, la passion qui liait Lady Di à Hasnat Kahn était d’une extraordinaire intensité, selon le scénariste du film, Stephen Jeffreys, qui s'est appuyé sur le best-seller de Kate Snell "Diana: Her Last Love", publié en 2001.

"Complètement faux"

Le livre, et désormais le film, suggèrent en effet que la relation entre Diana et Dodi al-Fayed n'aurait été qu'un prétexte pour rendre le chirurgien jaloux. Une thèse rejetée avec force par des proches de la défunte. Aujourd’hui âgé de 54 ans et exerçant dans un hôpital de l'Est londonien, Hasnat Kahn, qui n'a jamais confirmé publiquement sa relation avec Diana, a déclaré à la presse britannique que le long-métrage était basé sur des "rumeurs" et qu'il sonnait en définitive "complètement faux".

Sujet sensible dans un Royaume-Uni très attaché à la famille royale, l'aura à la fois lumineuse et sulfureuse de Diana qui a divorcé du prince Charles offre au film un caractère d'autant plus explosif que la sortie du film s'accompagne de nouvelles spéculations concernant les circonstances de sa mort. De nouveaux éléments sont récemment venus alimenter une théorie du complot selon laquelle la princesse aurait été assassinée par un membre des forces armées britanniques.

Comme d'habitude, le Palais n'a pas souhaité faire de commentaire. Mais les spécialistes de la royauté s'attendent à ce qu'il soit moins bien reçu que ne le fut le film de Stephen Frears "The Queen" en 2006, pour lequel Helen Mirren avait reçu l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Elizabeth II.

Avec dépêches 

Première publication : 05/09/2013

  • CINÉMA

    Le maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki prend sa retraite

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Du sexe, de la guerre et des extraterrestres à la Mostra de Venise

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Ben Affleck récupère le masque de Batman

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)