Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Culture

Le biopic "Diana" présenté en première mondiale à Londres

© DR | Naomi Watts interprète la princesse de Galles.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/09/2013

Projeté jeudi soir en première mondiale à Londres, le film retraçant les deux dernières années de la vie de la princesse de Galles s’inspire d’un best-seller sujet à controverse au Royaume-Uni.

Le film n’est pas encore sorti qu’il sent déjà la controverse. La très attendue biographie filmée de Lady Di, sobrement intitulé "Diana", est projetée en première mondiale jeudi 5 septembre à Londres, où critiques et spécialistes des têtes couronnées ne manqueront pas de guetter les moindres libertés prises avec la réalité des faits.

Réalisé par l'Allemand Oliver Hirschbiegel, le biopic se concentre sur les deux dernières années de la vie de la princesse de Galles jusqu'à son décès dans un accident de voiture à Paris le 31 août 1997. Au cœur de l'intrigue : la romance "secrète" entre Diana, interprétée par Naomi Watts, et le chirurgien pakistanais Hasnat Kahn, incarné à l'écran par Naveen Andrews ("Le Patient anglais", "Lost"). Moins connue que la relation entre la princesse et Dodi al-Fayed, mort à ses côtés, la passion qui liait Lady Di à Hasnat Kahn était d’une extraordinaire intensité, selon le scénariste du film, Stephen Jeffreys, qui s'est appuyé sur le best-seller de Kate Snell "Diana: Her Last Love", publié en 2001.

"Complètement faux"

Le livre, et désormais le film, suggèrent en effet que la relation entre Diana et Dodi al-Fayed n'aurait été qu'un prétexte pour rendre le chirurgien jaloux. Une thèse rejetée avec force par des proches de la défunte. Aujourd’hui âgé de 54 ans et exerçant dans un hôpital de l'Est londonien, Hasnat Kahn, qui n'a jamais confirmé publiquement sa relation avec Diana, a déclaré à la presse britannique que le long-métrage était basé sur des "rumeurs" et qu'il sonnait en définitive "complètement faux".

Sujet sensible dans un Royaume-Uni très attaché à la famille royale, l'aura à la fois lumineuse et sulfureuse de Diana qui a divorcé du prince Charles offre au film un caractère d'autant plus explosif que la sortie du film s'accompagne de nouvelles spéculations concernant les circonstances de sa mort. De nouveaux éléments sont récemment venus alimenter une théorie du complot selon laquelle la princesse aurait été assassinée par un membre des forces armées britanniques.

Comme d'habitude, le Palais n'a pas souhaité faire de commentaire. Mais les spécialistes de la royauté s'attendent à ce qu'il soit moins bien reçu que ne le fut le film de Stephen Frears "The Queen" en 2006, pour lequel Helen Mirren avait reçu l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Elizabeth II.

Avec dépêches 

Première publication : 05/09/2013

  • CINÉMA

    Le maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki prend sa retraite

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Du sexe, de la guerre et des extraterrestres à la Mostra de Venise

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Ben Affleck récupère le masque de Batman

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)