Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Amériques

Espionnage : les tensions entre le Brésil et les États-Unis montent d'un cran

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/09/2013

La présidence brésilienne a annulé le voyage d'une délégation chargée de préparer la visite de Dilma Roussef aux États-Unis le 23 octobre. Cette décision survient alors que Washington est accusé d'avoir espionné la chef de l'État brésilien.

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a annulé le voyage de l'équipe qui devait préparer sa visite prévue aux États-Unis le 23 octobre. Les autorités de Brasilia attendent des explications de Washington sur un cas d'espionnage américain présumé au Brésil, a indiqué, jeudi 5 septembre, la présidence.

"Oui, le voyage a été annulé", s'est contenté de dire à l'AFP une porte-parole de la présidence sans donner de détails sur les raisons de cette annulation du déplacement aux États-Unis de l'équipe de diplomates et agents de sécurité ni sur un éventuel report de ce voyage. Dilma Rousseff "veut une rétractation du gouvernement des États-Unis" après les accusations selon lesquelles des communications de la présidente ont été interceptées par les services secrets américains, a ajouté la porte-parole.

Lundi, Brasilia a demandé des explications "officielles et par écrit" au plus tôt à Washington, après que la chaîne de télévision TV Globo eut dénoncé la veille que les services secrets auraient surveillé les communications de Dilma Rousseff et de ses proches collaborateurs. Il a qualifié l'affaire "d'inacceptable".

Révélations d'Edward Snowden

En juillet, Brasilia avait déjà fait une démarche similaire après que le quotidien "O Globo" eut révélé que le Brésil faisait partie d'un réseau de 16 bases d'espionnage des services secrets américains. Le Brésil avait ensuite indiqué ne pas être satisfait des explications fournies par les États-Unis, selon lesquels il s'agissait d'un moyen de lutter contre le terrorisme et les communications de personnes n'avaient pas été interceptées.

Ces accusations proviennent de documents des services secrets américains (NSA) détenus par l'ex-informaticien du renseignement américain Edward Snowden. Ce dernier est inculpé d'espionnage aux États-Unis pour avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique américaine dans le monde. Il est actuellement réfugié en Russie. Edward Snowden a cédé les documents au journaliste américain Glenn Greenwald qui vit actuellement au Brésil.

Avec dépêches

Première publication : 05/09/2013

  • SCANDALE PRISM

    Espionnage : le Brésil et le Mexique somment les États-Unis de s'expliquer

    En savoir plus

  • SCANDALE DES ÉCOUTES

    Prism : les chefs d'État brésilien et mexicain espionnés par la NSA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)