Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Amériques

Espionnage : les tensions entre le Brésil et les États-Unis montent d'un cran

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/09/2013

La présidence brésilienne a annulé le voyage d'une délégation chargée de préparer la visite de Dilma Roussef aux États-Unis le 23 octobre. Cette décision survient alors que Washington est accusé d'avoir espionné la chef de l'État brésilien.

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a annulé le voyage de l'équipe qui devait préparer sa visite prévue aux États-Unis le 23 octobre. Les autorités de Brasilia attendent des explications de Washington sur un cas d'espionnage américain présumé au Brésil, a indiqué, jeudi 5 septembre, la présidence.

"Oui, le voyage a été annulé", s'est contenté de dire à l'AFP une porte-parole de la présidence sans donner de détails sur les raisons de cette annulation du déplacement aux États-Unis de l'équipe de diplomates et agents de sécurité ni sur un éventuel report de ce voyage. Dilma Rousseff "veut une rétractation du gouvernement des États-Unis" après les accusations selon lesquelles des communications de la présidente ont été interceptées par les services secrets américains, a ajouté la porte-parole.

Lundi, Brasilia a demandé des explications "officielles et par écrit" au plus tôt à Washington, après que la chaîne de télévision TV Globo eut dénoncé la veille que les services secrets auraient surveillé les communications de Dilma Rousseff et de ses proches collaborateurs. Il a qualifié l'affaire "d'inacceptable".

Révélations d'Edward Snowden

En juillet, Brasilia avait déjà fait une démarche similaire après que le quotidien "O Globo" eut révélé que le Brésil faisait partie d'un réseau de 16 bases d'espionnage des services secrets américains. Le Brésil avait ensuite indiqué ne pas être satisfait des explications fournies par les États-Unis, selon lesquels il s'agissait d'un moyen de lutter contre le terrorisme et les communications de personnes n'avaient pas été interceptées.

Ces accusations proviennent de documents des services secrets américains (NSA) détenus par l'ex-informaticien du renseignement américain Edward Snowden. Ce dernier est inculpé d'espionnage aux États-Unis pour avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique américaine dans le monde. Il est actuellement réfugié en Russie. Edward Snowden a cédé les documents au journaliste américain Glenn Greenwald qui vit actuellement au Brésil.

Avec dépêches

Première publication : 05/09/2013

  • SCANDALE PRISM

    Espionnage : le Brésil et le Mexique somment les États-Unis de s'expliquer

    En savoir plus

  • SCANDALE DES ÉCOUTES

    Prism : les chefs d'État brésilien et mexicain espionnés par la NSA

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)