Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

Afrique

Vidéo : un navire attaqué au lance-roquettes sur le canal de Suez

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/09/2013

Une vidéo postée le 5 septembre sur Internet montre une attaque au lance-roquettes contre un navire engagé dans le canal de Suez. La vidéo semble correspondre à un incident survenu le 31 août dans cette artère cruciale pour l’économie égyptienne.

Les images sont impressionnantes. Dans une vidéo postée le 5 septembre sur YouTube, deux hommes habillés en civil attaquent au lance-roquettes un porte-conteneurs naviguant sur le canal de Suez, en Égypte. Deux roquettes sont tirées depuis la rive sur le flanc du bateau, qui poursuit son chemin sans encombre. L'incident n'a pas eu non plus de conséquences majeures sur le trafic du canal.

Tout porte à croire que ces images sont celles de l’attaque "terroriste" du 31 août dont ont fait état les autorités du canal de Suez. Parmi les détails probants, on peut distinguer le nom "Cosco" sur la coque du bateau, or le navire sous pavillon panaméen attaqué le 31 août est le "Cosco Asia".

Mais pour l’heure, la vidéo reprise par l’agence Reuters n’a pu être authentifiée et l’attaque n’a pas été revendiquée. Toutefois, en incrustation dans la vidéo figure le drapeau noir d'un mouvement islamiste, la Brigade al-Firqan.

Une zone particulièrement sensible

Selon une source militaire, les services de sécurité égyptiens sont "certains qu'il s'agissait d'une opération isolée menée au hasard sans le soutien d'une quelconque organisation". Trois suspects ont depuis été arrêtés, selon l'armée qui contrôle cette zone stratégique faisant le passage entre la mer Rouge et la Méditerranée.

Depuis la destitution le 3 juillet du président Mohamed Morsi, l'armée égyptienne a lancé une vaste opération dans la péninsule du Sinaï, qui borde le canal.

Première publication : 06/09/2013

  • ÉGYPTE

    Vers une dissolution de l'Association des Frères musulmans en Égypte ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le ministre égyptien de l'Intérieur visé par un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président déchu Mohamed Morsi va être jugé pour "incitation au meurtre"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)