Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Reportage : Jaramana, une ville syrienne loyale à Bachar al-Assad

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/09/2013

À Jaramana, une ville de la banlieue de Damas à majorité druze et chrétienne, les habitants sont acquis à la cause du président syrien Bachar al-Assad. Nos envoyés spéciaux en Syrie les ont rencontrés. Reportage.

 

Nos envoyés spéciaux en Syrie, en proie à une guerre civile qui a débuté par un soulèvement populaire en mars 2011, se sont rendus dans la banlieue de Damas, à Jaramana, une ville restée fidèle au régime de Bachar al-Assad.

Ici, au sud-est de la capitale, toutes les minorités sont représentées et la majorité de la population est issue des communautés druze et chrétienne. Jaramana est la seule localité de la Ghouta orientale non contrôlée par les rebelles : les attentats à la voiture piégée sont fréquents, le plus récent a été revendiqué par un groupe djihadiste, et les roquettes de l'opposition s'y abattent plusieurs fois par semaine.

Les habitants interviewés dans ce reportage sont tous opposés à une intervention militaire de la France "censée protéger les chrétiens de Syrie". Et malgré les violences quasi quotidiennes, la proximité des lignes de front et la menace d'éventuelles frappes occidentales, Jaramana reste un quartier animé.

 

SYRIE : L'ESCALADE

Première publication : 07/09/2013

  • DIPLOMATIE

    Syrie : l'Europe appelle à une réponse forte aux attaques chimiques

    En savoir plus

  • SYRIE

    "L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Syrie : François Hollande attendra le rapport des inspecteurs de l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)