Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

EUROPE

Moscou : un proche de Poutine réélu maire, l'opposant Navalny conteste

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2013

Sergueï Sobianine, un ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, a été réélu à la mairie de Moscou dès le premier tour. Son principal adversaire, le militant anti-corruption Alexeï Navalny, conteste le résultat et réclame un second tour.

Le maire sortant de Moscou et ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, Sergueï Sobianine, a remporté dimanche 8 septembre un nouveau mandat à la tête de la capitale russe dès le premier tour de l'élection. Mais son principal adversaire, l'opposant Alexeï Navalny, conteste la réélection de celui qu'il qualifie de "candidat du Kremlin" et réclame la tenue d'un second tour. "Nos propres sondages de sortie des urnes indiquent qu'il y aura un second tour", a ainsi déclaré Alexeï Navalny, opposant numéro un au président Vladimir Poutine, devant une foule de journalistes à son état-major de campagne après la clôture du scrutin. Selon lui, Sergueï Sobianine n'obtiendrait que 46 % des votes.

Mais officiellement, après décompte de plus de 99 % des bureaux de vote, Sergueï Sobianine est crédité par la commission électorale de 51,3 % des suffrages, ce qui lui permettra d'échapper à un second tour. Alexeï Navalny arrive lui second avec 27,3 % des suffrages.

Devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Moscou, Sergueï Sobianine a dit dans la soirée être "certain" de sa victoire. "Nous avons organisé les élections les plus ouvertes et les plus honnêtes de l'histoire de Moscou", a-t-il également déclaré.
 

Appel à un rassemblement

"Nous appelons la mairie à ne pas se lancer dans des falsifications. Nous ferons tout pour les empêcher", a pour sa part déclaré Alexeï Navalny, qui a d'ores et déjà appelé à un rassemblement lundi 9 septembre au soir dans le centre de Moscou. "Actuellement Sobianine et son principal soutien Vladimir Poutine sont en train de décider s'il faut qu'il y ait une élection relativement honnête et qu'il y ait un second tour, ou pas", a encore déclaré Alexeï Navalny. L'état-major de l'opposant a réclamé les chiffres de participation définitive. Selon le chiffre publié à 18 heures, la participation était très faible, seulement 26,5% deux heures avant la clôture du vote.

"Change la Russie, commence par Moscou", disait le slogan d'Alexeï Navalny dans la campagne. La plupart de ses électeurs rencontrés dans des bureaux de vote dimanche, généralement sans illusion sur ses chances de l'emporter, ont dit avoir voulu envoyer un message à Vladimir Poutine.

Les analystes interrogés en début de soirée ont estimé que cette élection était de toutes façons une réussite pour Alexeï Navalny. "Les résultats sont très bons, même s'il n'y a pas de second tour", a déclaré le politologue Gleb Pavlovski à l'AFP. Pour Nikolaï Petrov, un professeur de la Haute école d'économie de Moscou, Alexeï Navalny est devenu avec ces élections "un homme politique d'ampleur nationale".

Avec dépêches

Première publication : 08/09/2013

  • RUSSIE

    Municipales à Moscou : le Kremlin défié par l’opposant Alexeï Navalny

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'opposant Alexeï Navalny maintient sa candidature à la mairie de Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Alexeï Navalny, l’opposant venu du Web

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)