Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

EUROPE

Moscou : un proche de Poutine réélu maire, l'opposant Navalny conteste

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2013

Sergueï Sobianine, un ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, a été réélu à la mairie de Moscou dès le premier tour. Son principal adversaire, le militant anti-corruption Alexeï Navalny, conteste le résultat et réclame un second tour.

Le maire sortant de Moscou et ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, Sergueï Sobianine, a remporté dimanche 8 septembre un nouveau mandat à la tête de la capitale russe dès le premier tour de l'élection. Mais son principal adversaire, l'opposant Alexeï Navalny, conteste la réélection de celui qu'il qualifie de "candidat du Kremlin" et réclame la tenue d'un second tour. "Nos propres sondages de sortie des urnes indiquent qu'il y aura un second tour", a ainsi déclaré Alexeï Navalny, opposant numéro un au président Vladimir Poutine, devant une foule de journalistes à son état-major de campagne après la clôture du scrutin. Selon lui, Sergueï Sobianine n'obtiendrait que 46 % des votes.

Mais officiellement, après décompte de plus de 99 % des bureaux de vote, Sergueï Sobianine est crédité par la commission électorale de 51,3 % des suffrages, ce qui lui permettra d'échapper à un second tour. Alexeï Navalny arrive lui second avec 27,3 % des suffrages.

Devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Moscou, Sergueï Sobianine a dit dans la soirée être "certain" de sa victoire. "Nous avons organisé les élections les plus ouvertes et les plus honnêtes de l'histoire de Moscou", a-t-il également déclaré.
 

Appel à un rassemblement

"Nous appelons la mairie à ne pas se lancer dans des falsifications. Nous ferons tout pour les empêcher", a pour sa part déclaré Alexeï Navalny, qui a d'ores et déjà appelé à un rassemblement lundi 9 septembre au soir dans le centre de Moscou. "Actuellement Sobianine et son principal soutien Vladimir Poutine sont en train de décider s'il faut qu'il y ait une élection relativement honnête et qu'il y ait un second tour, ou pas", a encore déclaré Alexeï Navalny. L'état-major de l'opposant a réclamé les chiffres de participation définitive. Selon le chiffre publié à 18 heures, la participation était très faible, seulement 26,5% deux heures avant la clôture du vote.

"Change la Russie, commence par Moscou", disait le slogan d'Alexeï Navalny dans la campagne. La plupart de ses électeurs rencontrés dans des bureaux de vote dimanche, généralement sans illusion sur ses chances de l'emporter, ont dit avoir voulu envoyer un message à Vladimir Poutine.

Les analystes interrogés en début de soirée ont estimé que cette élection était de toutes façons une réussite pour Alexeï Navalny. "Les résultats sont très bons, même s'il n'y a pas de second tour", a déclaré le politologue Gleb Pavlovski à l'AFP. Pour Nikolaï Petrov, un professeur de la Haute école d'économie de Moscou, Alexeï Navalny est devenu avec ces élections "un homme politique d'ampleur nationale".

Avec dépêches

Première publication : 08/09/2013

  • RUSSIE

    Municipales à Moscou : le Kremlin défié par l’opposant Alexeï Navalny

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'opposant Alexeï Navalny maintient sa candidature à la mairie de Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Alexeï Navalny, l’opposant venu du Web

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)