Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Égypte : Amr Moussa, ex-chef de la diplomatie sous Moubarak, chargé de présider la Constituante

© AFP | Amr Moussa.

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2013

Ministre des Affaires étrangères pendant une décennie sous l’ère Moubarak, Amr Moussa a été élu président de la commission chargée d’amender la Constitution que l’ex-président Mohamed Morsi avait fait passer en force en décembre 2012.

Amr Moussa, qui fut longtemps ministre des Affaires étrangères du président déchu Hosni Moubarak, va présider la commission chargée d’amender la constitution qu’un autre président déchu, Mohamed Morsi, a fait passer en force au parlement dominé par les islamistes en décembre dernier.

En dépit des promesses du gouvernement intérimaire mis en place par l’armée d’associer toutes les forces politiques à la rédaction de la constitution, la commission de 50 membres ne comprend que deux islamistes et aucun n’est issu des Frères musulmans, cibles d’une vive répression policière depuis la chute de Morsi.

Amr Moussa, qui a dirigé pendant dix ans la diplomatie égyptienne, de 1991 à 2001, avant de devenir secrétaire général de la Ligue arabe pendant les dix années suivantes, a été élu président de la constituante avec 30 voix lors de la première réunion de commission.

Agé de 76 ans, ce partisan d’un Etat laïc et du libéralisme économique avait été candidat à la présidentielle de l’an dernier, mais il n’était arrivé qu’en cinquième position à l’issue du premier tour.

"Nous entamons le processus d’élaboration d’une nouvelle formulation de la constitution qui permettra l’établissement d’une vraie démocratie, du pluralisme et du respect des droits de l’homme, et qui garantira la séparation des pouvoirs", a déclaré Amr Moussa après son élection.

Le gouvernement intérimaire a donné 60 jours à la commission pour rédiger une nouvelle loi fondamentale, qui devra ensuite être soumise à référendum et servir de base à des élections parlementaires et présidentielle.

Selon les premiers documents de travail qui ont fuité dans la presse, le "comité des 50" envisage de supprimer un certain nombre d’articles renforçant l’islamisation de la société, mais pas l’article 2, qui proclame que "l’islam est la religion de l’État" et que "les principes de la loi islamique constituent la source principale de législation".

La commission entendrait aussi supprimer l’article qui exclut les anciens poids lourds du régime Moubarak de la vie politique, et rétablir le système électoral uninominal qui avait favorisé l’omnipotence du parti de l’ancien président.

Reuters

Première publication : 09/09/2013

  • ÉGYPTE

    Vers une dissolution de l'Association des Frères musulmans en Égypte ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vaste opération anti-islamiste de l'armée égyptienne dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vidéo : un navire attaqué au lance-roquettes sur le canal de Suez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)