Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Moyen-orient

À Damas, des jeunes Syriens prêts à devenir des boucliers humains en cas de frappes

© FRANCE 24

Vidéo par Philomène REMY , Lucy FIELDER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2013

Pour s’opposer à une éventuelle intervention militaire des États-Unis, des centaines de jeunes syriens, pro-régime, se sont installés sur le Mont Qassioun, sur les hauteurs de Damas, une cible stratégique pour Washington. Reportage.

Ils n’ont pas trente ans et ils sont prêts à donner leur vie pour protéger Damas. Une centaine de jeunes Syriens, majoritairement pro-régime, ont décidé d’installer un campement au Mont Qassioun, sur les hauteurs de la capitale syrienne, et d’y attendre les frappes aériennes promises par la France et les États-Unis.

À l’origine du mouvement, baptisé "Over our dead bodies", il y a Ogarit Dandash, une journaliste pro-gouvernementale. "Le but de ces frappes occidentales est de protéger les civils. Mais nous sommes convaincus que malgré notre présence ici, les américains bombarderont. Donc cet argument américain de protection des populations est un mensonge", accuse-t-elle. 

Les participants sont mis en garde par les organisateurs : rester ici, sur ce site stratégique où des batteries antimissiles sont cachées, c'est risquer sa vie. Qu’importe. Personne ne compte partir. Même Heba Nour, une célébrité syrienne, est venue afficher son soutien au mouvement, à Bachar al-Assad et à l’armée. "Chaque citoyen syrien sait que notre pays est une cible actuellement. Mais pour moi la Syrie c'est d'abord la résistance, la Syrie c'est la fermeté et j'espère que cela ne changera pas", déclare-t-elle.

Si les participants sont de fervents supporteurs du président syrien, ils refusent d’assimiler leur action à une propagande pro-régime. Pour eux, le principe du bouclier humain est avant tout un message adressé aux forces occidentales : "Nous avons des problèmes entre nous mais nous ne demandons à personne de venir et de les résoudre à notre place", s'exclame un des jeunes. "Tout cela, c'est notre problème. Alors laissez-nous régler ça !"

Première publication : 09/09/2013

  • SYRIE

    En cas de frappes en Syrie, Assad menace Washington : "Attendez-vous à tout"

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le pape François dit "non" à la guerre en Syrie et renoue avec l'ère Jean-Paul II

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le dur parcours des demandeurs d’asile syriens en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)