Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

FRANCE

Le frère de Mohamed Merah restera en prison six mois supplémentaires

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/09/2013

Un an et demi après avoir été mis en examen pour complicité des sept assassinats commis par son frère, Mohamed Merah, Abdelkader Merah a vu sa détention provisoire allongée de six mois, a-t-on appris de source judiciaire.

La détention provisoire d’Abdelkader Merah, l’un des frères du "tueur au scooter" mis en examen notamment pour complicité d’assassinats, a été prolongée de six mois, a-t-on appris mardi 10 septembre de source judiciaire, confirmant ainsi une information de RTL.


Abdelkader Merah, 30 ans, est incarcéré depuis mars 2012. Fin mars, son avocat, Me Eric Dupond-Moretti, avait déclaré que le juge envisageait sa libération avec bracelet électronique.

Les juges cherchent à établir le degré de complicité d'Abdelkader Merah dans les actes de son frère. Il a reconnu devant les enquêteurs avoir été au courant des déplacements en Afghanistan et au Pakistan de l’auteur des tueries de Montauban et de Toulouse de mars 2012 mais il nie avoir été informé de ses intentions criminelles.

Il a été mis en examen pour complicité d’assassinats, association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme et complicité d’assassinats avec circonstances aggravantes en raison de l’appartenance de victimes à une race ou à une religion.

En mars 2012, Mohamed Merah a assassiné tour à tour trois militaires, trois enfants et un enseignant d’une école juive de Toulouse avant d’être abattu par les forces de l’ordre lors de l’assaut de son logement, à Toulouse.

Les enquêteurs recherchent depuis le début de l’affaire d’éventuelles complicités.

Avec dépêches
 

Première publication : 10/09/2013

  • FRANCE

    Six nouvelles gardes à vue dans l'affaire Merah à Paris et à Toulouse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Mohamed Merah : un homme de 25 ans mis en examen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le rapport parlementaire qui accable les "services secrets" français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)