Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

Sports

Rafael Nadal remporte l'US Open pour la deuxième fois

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2013

Absent la saison dernière pour cause de blessure grave, c’est avec émotion que l’Espagnol Rafael Nadal a remporté l’US Open pour la deuxième fois de sa carrière en battant le Serbe et numéro un mondial Novak Djokovic (6-2, 3-6, 6-4, 6-1).

Rafael Nadal a renforcé son statut de meilleur joueur de la saison en remportant lundi son deuxième titre à l'US Open et son treizième trophée en tournoi du Grand Chelem au détriment du N.1 mondial Novak Djokovic.

L'actuel N.2 mondial, victorieux 6-2, 3-6, 6-4, 6-1 en gagnant douze des quinze derniers jeux du match, s'est adjugé son dixième trophée de la saison, son deuxième en Grand Chelem après Roland-Garros, et le soixantième de sa carrière.

Emu aux larmes sur le court après sa victoire, Rafael Nadal a évoqué l'importance de ce succès : "Pour plusieurs raisons, cette saison est probablement la plus émouvante de ma carrière", a déclaré le numéro deux mondial en conférence de presse. "J'ai fait tout ce qu'il fallait pour avoir mes chances ici. Quand vous défiez le numéro un mondial sur sa meilleure surface, vous devez être presque parfait."

Le champion espagnol a rendu un vibrant hommage à son entourage proche, son oncle et entraîneur Toni, mais aussi ses préparateurs physiques. "Je suis content d'avoir ce trophée à côté de moi mais ce qui me rend le plus heureux, c'est ce que j'ai fait pour l'obtenir, a-t-il confié. Beaucoup de gens ont été à mes côtés, dans les moments difficiles. À de nombreuses reprises, j'ai pu continuer à travailler grâce à eux. Quand vous allez à la salle de gym et que vous ne voyez pas beaucoup d'amélioration (à propos de son genou, ndlr), vous perdez un peu votre énergie. La présence de ces gens a été décisive."

Avec dépêches

A seulement 27 ans, seuls le Suisse Roger Federer (17) et l'Américain Pete Sampras (14) comptent plus de titres du Grand Chelem que lui.

L'Espagnol s'est effondré en pleurs sur le court en ciment de Flushing Meadows, foudroyé par l'émotion. Il y a un an, il était cloué chez lui à Manacor par une grave blessure à un genou qui lui a coûté sept mois d'absence et il ne savait pas quelle direction sa carrière allait prendre.

Douze mois plus tard, sous les yeux de la Reine Sofia d'Espagne, il a d'ores et déjà réalisé la meilleure saison de sa carrière, affichant un bilan de 60 victoires et 3 défaites et atteint la finale de douze tournois sur treize (pour dix titres). Il a désormais de grandes chances de finir l'année comme N.1 mondial.

Son seul faux-pas est intervenu à Wimbledon avec une élimination surprise dès le 1er tour. Deux semaines après son huitième succès à Roland-Garros, ses genoux ne le portaient plus et le Belge Steve Darcis en avait bien profité.

"Pour nombre de raisons, cette saison est probablement la plus forte de ma carrière au niveau des émotions. Ce trophée signifie énormément pour moi, c'est un moment spécial", a expliqué +Rafa+, qui n'a pas perdu un match en 2013 sur ciment (22 victoires), la surface la plus traumatisante pour ses genoux.

Djokovic: "C'est décevant"

Nadal s'est bien installé dans la rencontre en prenant le premier set mais Djokovic a répondu en enlevant le deuxième en remportant notamment un échange de 54 coups qui restera dans les annales. Le Serbe a ensuite pu faire le break d'entrée dans la troisième manche, sur un jeu blanc. En contrôle, il s'est même procuré une balle de 0-3 sur service adverse qui lui aurait permis de mener d'un double break.

Mais Nadal a alors réussi à faire complètement basculer le match. En gagnant neuf jeux sur onze, il est en effet passé de un set partout et un break de retard dans le troisième set (0-2) à deux sets à un et un break d'avance dans le quatrième set (3-0). Au coeur de cet incroyable renversement de tendance, le Majorquin a pu sauver trois balles de break à 4-4, 0-40. Pour Nadal, "ça a été le moment clé" de sa victoire.

"C'est décevant de perdre ce troisième set alors que je dictais le jeu et que je dominais le match depuis le milieu du deuxième set, a réagi Djokovic, qui jouait sa quatrième finale consécutive à Flushing Meadows (battu par Nadal en 2010 et 2013, vainqueur de Nadal en 2011, battu par Andy Murray en 2012).

"C'est de ma faute, j'ai fait des fautes directes dans les moments cruciaux et Rafa s'est mis à bien jouer. Tout d'un coup, il mène deux sets à un. Je n'ai pas pu m'en remettre. J'étais censé concrétiser mes occasions, je ne l'ai pas fait. Rafa mérite assurément ce trophée", a estimé le Belgradois.

Le Serbe et l'Espagnol se rencontraient pour la 37e fois, un record dans l'ère Open. Nadal mène désormais 22 à 15 face à Djokovic (dont 8 à 3 en tournoi du Grand Chelem). Il a égalisé à 3 à 3 en finale de Grand Chelem.

A eux deux, Nadal et Djokovic ont remporté 12 des 15 derniers tournois du Grand Chelem (depuis Roland-Garros en 2010), dont 7 pour Nadal.

Ils sont tous deux sélectionnés pour jouer en Coupe Davis ce week-end. La Serbie de Djokovic accueille le Canada en demi-finale du groupe mondial alors que l'Espagne reçoit l'Ukraine dans un match de barrage.

AFP

Première publication : 10/09/2013

  • TENNIS

    Nadal – Djokovic, duel de géants en finale de l’US Open

    En savoir plus

  • TENNIS

    US Open : l’Américaine Serena Williams sacrée pour la cinquième fois

    En savoir plus

  • TENNIS

    US Open : pas de finale pour Gasquet, balayé par Nadal en demie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)