Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

Moyen-orient

Un attentat contre une mosquée chiite de Bagdad fait une trentaine de morts

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/09/2013

Au moins 39 personnes ont été tuées mercredi dans des attaques en Irak, dont une trentaine dans un attentat suicide contre une mosquée chiite à Bagdad. Les violences atteignent cette année des niveaux jamais vus depuis cinq ans.

Au moins trente personnes ont été tuées mercredi 11 septembre en Irak, dans un attentat suicide à la bombe contre une mosquée chiite à Bagdad, ont indiqué des sources sécuritaires et médicales. L'auteur de l'attentat suicide, qui a également fait plus de 50 blessés, dont plusieurs dans un état critique, a fait exploser sa charge à l'entrée de la mosquée Al-Tamimi, dans le quartier mixte de Kasra, au sortir des prières du soir.

Un second kamikaze, repéré par la foule, a été abattu avant de pouvoir agir. "Après que le premier kamikaze a fait exploser sa charge, la foule en a abattu un second qui tentait de pénétrer dans la mosquée. Puis ils ont brûlé son corps", a déclaré un colonel de police sous le couvert de l'anonymat. Fin août, lors d'une vague d'attentats à la voiture piégée dans la capitale, un homme qui venait de garer une de ces voitures avait également été rattrapé par la foule, lardé de coups de couteau, son corps accroché à un poteau et brûlé.

Mercredi, encore au moins neuf personnes ont été tuées dans d'autres attaques, notamment dans le nord du pays.

Les violences qui endeuillent quasi-quotidiennement l'Irak depuis le début de l'année sont les plus meurtrières depuis 2008, avec plus de 4 000 morts depuis le début de l'année, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources médicales et de sécurité.

Avec dépêches

Première publication : 11/09/2013

  • IRAK

    Un nouveau chef d'Al-Qaïda en Irak s'affiche à visage découvert sur YouTube

    En savoir plus

  • IRAK

    Colère des Irakiens devant l'incapacité des autorités à faire cesser les violences

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)