Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

FRANCE

Financement de la campagne de 1995 : deux proches de Balladur mis en examen

© AFP | Pierre Mongin, ancien chef de cabinet de Balladur à Matignon

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/09/2013

Nicolas Bazire et Pierre Mongin, deux proches d'Édouard Balladur, ont été mis en examen ce jeudi pour détournements de fonds publics dans l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de l'ex-Premier ministre en 1995.

Deux proches d’Edouard Balladur, Nicolas Bazire, le numéro deux du groupe de luxe LVMH et Pierre Mongins, ancien chef de cabinet de Balladur à Matignon, ont été entendus par les juges, ce jeudi.

Les deux protagonistes ont été mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, et plus précisément dans l'enquête sur le financement de la campagne de balladur en 1995, a-t-on appris de source judiciaire. Tous deux sont désormais poursuivis pour complicité de détournement de fonds publics de Matignon.

Comprendre l'affaire Karachi en quelques clics

Après avoir fouillé la piste des rétro commissions, les juges Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke cherchent à déterminer si des fonds spéciaux ont pu être détournés pour financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Une piste suivie depuis le témoignage, dans ce sens, de l'ancien trésorier de campagne d'Edouard Balladur, René Galy-Dejean.

"Cet argent, opaque car non déclaré et distribué en liquide, circulait légalement jusqu’en 2001 dans les ministères. Les juges veulent déterminer si Edouard Balladur, Premier ministre avant l’élection de Jacques Chirac, a pu se servir de cette manne pour financer sa campagne", précise "Libération".

Rétrocommissions issues de ventes d'armes

"Pierre Mongin, dont la probité professionnelle à la RATP et la probité personnelle n'est absolument pas mise en cause dans cette affaire, conteste cette mise en examen qu'il juge à la fois illégale et infondée", a déclaré son avocat, Me Olivier Baratelli.

Outre ce financement occulte, les juges soupçonnent l’équipe de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole, d’avoir bénéficié de "rétrocommissions" issues de ventes d’armes.

L’homme d’affaires Ziad Takieddine a affirmé aux magistrats avoir reversé à des proches de l’ancien Premier ministre une partie des sommes perçues en marge de la vente, fin 1994, de sous-marins au Pakistan et de frégates à l’Arabie saoudite.

Il a réitéré ses accusations les 5 et 8 juillet lors de confrontations avec deux proches d’Edouard Balladur durant la campagne, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget de 1993 à 1995.

Avec dépêches
 

Première publication : 12/09/2013

  • FRANCE

    Affaire Karachi : Ziad Takieddine renvoyé en correctionnelle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Présidentielle de 1995 : Édouard Balladur suspecté de détournement de fonds

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    Ziad Takieddine admet avoir financé la campagne d'Édouard Balladur

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)