Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Mali : Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

FRANCE

Villiers-le-Bel : 6 mois avec sursis pour le policier impliqué dans la mort de deux jeunes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Le policier poursuivi pour la mort de deux jeunes dans un accident de la route à Villiers-le-Bel en 2007 a été condamné à six mois de prison avec sursis. Le drame avait embrasé la ville, secouée par des heurts entre jeunes et forces de l'ordre.

Lors de l'audience le 7 juin, le procureur avait demandé implicitement la relaxe pour le fonctionnaire de police à l'origine de l'accident de la route qui avait tué deux jeunes à Villiers-le-Bel (Val d'Oise) en 2007, insistant sur la "prise de risque" et le "comportement routier aberrant" des deux adolescents, mais n'avait pas réclamé de peine. C’est finalement à 6 mois de prison avec sursis que Franck Viallet a été condamné vendredi 13 septembre par le tribunal correctionnel de Pontoise. Il était poursuivi pour homicides involontaires et encourrait une peine théorique de cinq ans de prison et de 75 000 euros d'amende.

Le 25 novembre 2007, il conduisait le véhicule de police qui a percuté deux adolescents à scooter à Villiers-le-Bel, les tuant dans l’accident. Selon un rapport d'expertise, la voiture était en phase d'accélération au moment de l'accident, et roulait à près de 64 km/h - au lieu des 50 km/h autorisés - sans gyrophare ni avertisseur. Mais les deux adolescents circulaient sur une moto qui n'était pas destinée à la route, dépourvue de freins et d'éclairage, à une vitesse supérieure à la limite autorisée. Ils ne portaient par ailleurs pas de casque et n'avaient pas respecté une priorité à droite.

"Une grande victoire pour les familles" des victimes

La mort de Mushim et Lakamy avait déclenché deux jours d'émeutes dans la commune populaire de 27 000 habitants située au nord de Paris. Une centaine de policiers avaient été blessés durant cette flambée de violences, qui avait fait craindre une répétition des émeutes de 2005, parties de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avant d'embraser la France.

"Mon client est nécessairement déçu", a dit à Reuters son avocat, maître Frédéric Champagne, peu après le verdict. "Le souvenir de cet accident était déjà douloureux pour Franck Viallet, cette condamnation ajoute à la douleur qui pouvait être la sienne", a-t-il ajouté, disant ne pas avoir pris de décision à ce stade sur un éventuel appel. Maître Emmanuel Tordjman, avocat des parties civiles, a de son côté salué une décision "qui prend en compte les responsabilités des uns et des autres". "C'est une grande victoire pour les familles qui se sont comportées très dignement tout au long de la procédure judiciaire", a-t-il dit à Reuters.

Avec dépêches

 

Première publication : 13/09/2013

  • FRANCE

    Un policier mis en examen pour homicide involontaire dans l'affaire de Villiers-le-Bel

    En savoir plus

  • France

    Les témoins sous X ne se sont pas présentés au procès de Villiers-le-Bel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Procès de Villiers-le-Bel : trois émeutiers condamnés en appel

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)