Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

FRANCE

Villiers-le-Bel : 6 mois avec sursis pour le policier impliqué dans la mort de deux jeunes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Le policier poursuivi pour la mort de deux jeunes dans un accident de la route à Villiers-le-Bel en 2007 a été condamné à six mois de prison avec sursis. Le drame avait embrasé la ville, secouée par des heurts entre jeunes et forces de l'ordre.

Lors de l'audience le 7 juin, le procureur avait demandé implicitement la relaxe pour le fonctionnaire de police à l'origine de l'accident de la route qui avait tué deux jeunes à Villiers-le-Bel (Val d'Oise) en 2007, insistant sur la "prise de risque" et le "comportement routier aberrant" des deux adolescents, mais n'avait pas réclamé de peine. C’est finalement à 6 mois de prison avec sursis que Franck Viallet a été condamné vendredi 13 septembre par le tribunal correctionnel de Pontoise. Il était poursuivi pour homicides involontaires et encourrait une peine théorique de cinq ans de prison et de 75 000 euros d'amende.

Le 25 novembre 2007, il conduisait le véhicule de police qui a percuté deux adolescents à scooter à Villiers-le-Bel, les tuant dans l’accident. Selon un rapport d'expertise, la voiture était en phase d'accélération au moment de l'accident, et roulait à près de 64 km/h - au lieu des 50 km/h autorisés - sans gyrophare ni avertisseur. Mais les deux adolescents circulaient sur une moto qui n'était pas destinée à la route, dépourvue de freins et d'éclairage, à une vitesse supérieure à la limite autorisée. Ils ne portaient par ailleurs pas de casque et n'avaient pas respecté une priorité à droite.

"Une grande victoire pour les familles" des victimes

La mort de Mushim et Lakamy avait déclenché deux jours d'émeutes dans la commune populaire de 27 000 habitants située au nord de Paris. Une centaine de policiers avaient été blessés durant cette flambée de violences, qui avait fait craindre une répétition des émeutes de 2005, parties de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avant d'embraser la France.

"Mon client est nécessairement déçu", a dit à Reuters son avocat, maître Frédéric Champagne, peu après le verdict. "Le souvenir de cet accident était déjà douloureux pour Franck Viallet, cette condamnation ajoute à la douleur qui pouvait être la sienne", a-t-il ajouté, disant ne pas avoir pris de décision à ce stade sur un éventuel appel. Maître Emmanuel Tordjman, avocat des parties civiles, a de son côté salué une décision "qui prend en compte les responsabilités des uns et des autres". "C'est une grande victoire pour les familles qui se sont comportées très dignement tout au long de la procédure judiciaire", a-t-il dit à Reuters.

Avec dépêches

 

Première publication : 13/09/2013

  • FRANCE

    Un policier mis en examen pour homicide involontaire dans l'affaire de Villiers-le-Bel

    En savoir plus

  • France

    Les témoins sous X ne se sont pas présentés au procès de Villiers-le-Bel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Procès de Villiers-le-Bel : trois émeutiers condamnés en appel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)