Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

SPORT

Dopage : Lance Armstrong rend sa médaille des JO de Sydney

© AFP | Lance Armstrong avec sa médaille lors des JO de Sydney en 2000.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Déchu de la plupart de ses titres pour cause de dopage, l'ancien champion américain Lance Armstrong s'est enfin décidé à rendre au CIO la médaille de bronze remportée aux Jeux olympiques de Sydney.

Le champion déchu Lance Armstrong a annoncé jeudi 12 septembre sur son compte Twitter qu’il venait de faire parvenir au CIO sa médaille de bronze remportée lors du contre-la-montre des JO de Sydney en 2000.

"Le bronze de 2000 est en possession de @usolympics [le Comité national olympique américain, NDLR] et sera vite rendu en Suisse au @olympics [le Comité international olympique, NDRL]", peut-on lire dans ce message accompagné d’une photo de la médaille.

L’ex-cycliste américain avait été déchu de la plupart de ses titres, dont ses sept victoires sur le Tour de France et cette médaille olympique, après avoir avoué en janvier dernier qu’il s’était dopé durant sa carrière lors d’un entretien à la télévision.

Poursuivi par l’État américain

Interrogé à ce sujet, le nouveau président du CIO Thomas Bach avait répondu il y a trois jours que le Comité international n’avait plus de différend juridique avec Lance Armstrong, mais que ce dernier n’avait toujours pas rendu sa médaille olympique : "La seule chose qui reste - et c'est malheureux mais j'espère que nous pourrons encore en arriver à une solution -, c'est de récupérer la médaille".

Comme le souligne le site du journal américain "USA Today", cette récompense pourrait désormais revenir à Alberto Contador qui avait terminé quatrième de l’épreuve aux JO de Sydney. Ironie de l’histoire, le cycliste espagnol avait lui-même perdu son titre du Tour de France 2010, après des accusations de dopage.

Même si Lance Armstrong se conforme aujourd’hui à la décision du CIO, le Texan n’en a pas fini avec ses problèmes judiciaires. Il est notamment poursuivi par l’État américain qui le soupçonne d'avoir trompé le gouvernement en utilisant de l'argent public versé par son équipe l’US Postal Services pour financer un programme de dopage.

Selon les documents remis en avril à la justice, Lance Armstrong et ses coéquipiers de la société Tailwind Sports auraient touché jusqu’à 40 millions de dollars entre 1998 et 2004. L’État peut espérer récupérer jusqu’à trois fois le montant perdu. L'ancienne star de la route pourrait donc devoir débourser jusqu'à 150 millions de dollars.

Avec dépêches
 

Première publication : 13/09/2013

  • CYCLISME

    Pour Armstrong, "impossible de gagner le Tour de France sans dopage"

    En savoir plus

  • CYCLISME

    La justice américaine porte plainte contre Lance Armstrong

    En savoir plus

  • NATATION

    Lance Armstrong ne se jettera pas à l'eau

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)