Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

DSK devient conseiller financier du gouvernement serbe

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

L'ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn va devenir conseiller financier du gouvernement serbe, a-t-on appris jeudi soir. Relaxé dans l'affaire du Sofitel, il est encore poursuivi dans l'affaire du Carlton où il risque dix mois de prison.

Loin du FMI ou de l'Élysée, Dominique Strauss-Kahn va devenir le nouveau conseiller financier du gouvernement serbe. Belgrade a annoncé jeudi 12 septembre que l'ancien ministre, éloigné de la vie politique française à cause de ses frasques judiciaro-sexuelles, avait accepté ce poste. Il travaillera aux côtés de l'ancien chancelier autrichien, Alfred Gusenbauer.

Selon le vice-Premier ministre serbe, qui s'est exprimé jeudi soir à la télévision, la vie privée de l'ancien directeur général du FMI n'éclipse pas ses qualités d'économiste. "Par exemple, le grand Picasso traitait mal les femmes et les enfants, mais certaines autres personnes comme Hitler aimaient les femmes", a ainsi déclaré Aleksandar Vucic. "Si vous voulez juger Strauss-Kahn à cette aune, alors vous pouvez avoir un jugement négatif", a-t-il ajouté.

Un étranger pour résister à la corruption

"Nous avons déjà parlé, il n'était pas ravi après avoir vu ce qui l'attend, mais il a déjà proposé plusieurs solutions", a encore raconté Aleksandar Vucic. Fin juillet, le vice-Premier ministre avait estimé qu'un ressortissant étranger sans lien avec la scène politique locale serait moins susceptible de céder à des tentatives de corruption.

Dans un entretien à la chaîne russe Rossia 24, Dominique Strauss-Kahn, qui a échappé à des poursuites aux États-Unis dans l'affaire du Sofitel de Manhattan où une femme de chambre l'accusait d'agression sexuelle, avait déclaré que la politique
était du passé pour lui.

Il encourt dix ans de prison dans l'affaire du Carlton

"La réalité c'est que j'ai fait pour ma part quelques erreurs, c'est le moins qu'on puisse dire, et que la façon dont les choses se sont passées, m'ont effectivement écarté de l'élection présidentielle française. Mais pour moi c'est maintenant derrière moi", a-t-il dit. "Aujourd'hui j'oeuvre en tant que conseiller de gouvernements et de grandes entreprises dans de nombreux pays, dans tous les coins du monde : en Russie, en Afrique, en Amérique latine", a-t-il ajouté.

Dominique Strauss-Kahn a été renvoyé en correctionnelle en juillet dernier pour "proxénétisme aggravé en réunion" dans l'affaire dite du Carlton, des parties fines qui ont eu lieu à Paris et à Washington. Il encourt dix ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende au terme du procès qui pourrait se tenir dans environ un an.

Avec dépêches

Première publication : 13/09/2013

  • JUSTICE

    Affaire du Carlton : le parquet ne fait pas appel du renvoi de DSK en correctionnelle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vidéo : "Je ne pense pas avoir de problème particulier avec les femmes", affirme DSK

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK, un être "mi-homme, mi-cochon" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)