Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

SPORT

Quand le Barça porte plainte contre le Barça

© www.fcbarcelona.com

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 13/09/2013

Le club espagnol du FC Barcelone a déposé une plainte contre le club équatorien du Barcelona Sporting Club de Guayaquil pour l'utilisation commerciale de sa marque. Cette équipe, créée en 1925, possède le même nom et un logo similaire.

Le FC Barcelone n’aime pas seulement remporter des titres sur le terrain footballistique. Deuxième club de football le plus riche au monde (483 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011-2013) derrière le Real Madrid, le Barça est également très combatif lorsqu'il s'agit de préserver au mieux ses intérêts financiers. Les dirigeants catalans ont ainsi décidé de porter plainte contre leur club jumeau, le Barcelona Sporting Club de Guayaquil en Équateur, pour utilisation commerciale de sa marque.

Comme le rapporte le quotidien sportif espagnol "Marca", cette affaire a débuté il y a plusieurs mois lorsque le FC Barcelone a lancé des démarches dans les différents pays du continent sud-américain, où il jouit d’une grande popularité, pour faire enregistrer son logo et récolter le produit des ventes de merchandising. "Tout allait bien jusqu’au jour où le Barça a atteint l’Équateur. Le club espagnol a alors découvert un rival direct : le Barcelona de Guayaquil", indique le journal.

À gauche, le logo du Barcelona Sporting Club. À droite, celui du FC Barcelona.

Une copie conforme

Créée en 1925 par des migrants catalans, supporters du FC Barcelone, cette équipe sud-américaine affiche le même nom que son homologue ibérique, mais aussi un logo presque similaire. Même s’il ne nie pas cette filiation, le club sud-américain, 14 fois champion d’Équateur, n’entend pas se faire dépouiller de son identité. Face aux assauts juridiques du FC Barcelone, le Barcelona Sporting Club a ainsi déposé un recours auprès de l’Institut équatorien de la propriété intellectuelle (IEPE).

"En ce qui concerne la marque Barcelona en Équateur, le seul et légitime propriétaire est le Barcelona Sporting Club et cela est enregistré auprès de l'IEPE", a expliqué le club équatorien dans un communiqué publié sur son site. "Nous allons continuer à défendre les intérêts de notre institution", peut-on lire également dans le document. Malgré ce recours, le club équatorien espère ne pas aller jusqu’en justice et trouver une solution plus pacifique.

Comme le résume Flavio Arosemena, l’avocat du FC Barcelona Sporting Club, dans les pages du journal équatorien "El Diaro", ce conflit n’a pas de raison d’être car selon lui, "il est de notoriété publique que le terme Barcelona fait référence dans le pays à l’équipe équatorienne, tandis que celui de Barça ou Barcelona d’Espagne représente le club espagnol".

Première publication : 13/09/2013

  • FOOTBALL

    Premier trophée pour le Barça qui remporte la Super Coupe d’Espagne

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Liga : un début de saison en fanfare pour le FC Barcelone contre Levante

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Lionel Messi, le footballeur qui vaut 580 millions d'euros

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)