Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

Inde : les quatre accusés du viol en réunion d'une étudiante condamnés à mort

© AFP

Vidéo par Maud ROUBEAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Quatre hommes, reconnus coupables du viol en réunion d'une étudiante à New Delhi en décembre 2012, ont été condamnés vendredi à la peine capitale. Le verdict a été accueilli avec joie par la famille de la victime, décédée des suites de ses blessures.

L'affaire avait ému l'Inde et le monde entier. Les quatre accusés du viol en réunion et du meurtre d'une étudiante de New Delhi en décembre 2012, ont été condamnés à la peine de mort par pendaison vendredi 13 septembre par un tribunal de New Delhi.

Des applaudissements ont retenti dans le palais de justice et à l'extérieur lors de l'annonce du verdict. Le père de la jeune femme, qui est morte de ses blessures, s'est dit "heureux" de cette condamnation, estimant que "la justice a été rendue". Les accusés avaient été reconnus coupables mardi. 

"Crime rare"

Le juge a estimé que cette affaire relevait de la catégorie des crimes rares, définie par la Cour suprême indienne, justifiant la peine de mort. "En cette période où les crimes contre les femmes augmentent, le tribunal ne peut fermer les yeux sur un acte aussi effroyable", a-t-il affirmé. L'un des coupables, Vinay Sharma, s'est effondré en larmes à l'annonce de sa condamnation.

Comme pour toutes les condamnations à mort, cette sentence doit être confirmée par la Haute cour indienne. Les quatre homme peuvent désormais faire appel devant la Haute cour et devant la Cour suprême, et demander la clémence du président.

Fin août, un tribunal de New Dehli avait rendu le premier verdict dans cette affaire, pour le seul accusé mineur du procès. Le jeune homme, âgé de 17 ans au moment des faits, a été condamné à trois ans de réclusion dans un centre spécialisé.

Le meneur retrouvé pendu dans sa cellule

Le 16 décembre, l'étudiante en kinésithérapie âgée de 23 ans, qui revenait du cinéma avec son petit ami, avait été violée dans un bus par six hommes à plusieurs reprises, agressée sexuellement avec une barre de fer, puis jetée à moitié nue hors du véhicule. Elle était morte treize jours plus tard dans un hôpital de Singapour, succombant à de graves lésions internes.

Singh, le meneur présumé du viol collectif et chauffeur du bus s'était pendu dans sa cellule au mois de mars.

Avec dépêches

Première publication : 13/09/2013

  • INDE

    Viol et terrorisme favorisent le retour de la peine de mort en Inde

    En savoir plus

  • INDE

    Le tourisme indien pâtira-t-il des affaires d'agressions sexuelles contre les femmes ?

    En savoir plus

  • INDE

    Le Premier ministre indien tente d’apaiser la colère après le viol d’une étudiante

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)