Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Inde : les quatre accusés du viol en réunion d'une étudiante condamnés à mort

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Quatre hommes, reconnus coupables du viol en réunion d'une étudiante à New Delhi en décembre 2012, ont été condamnés vendredi à la peine capitale. Le verdict a été accueilli avec joie par la famille de la victime, décédée des suites de ses blessures.

L'affaire avait ému l'Inde et le monde entier. Les quatre accusés du viol en réunion et du meurtre d'une étudiante de New Delhi en décembre 2012, ont été condamnés à la peine de mort par pendaison vendredi 13 septembre par un tribunal de New Delhi.

Des applaudissements ont retenti dans le palais de justice et à l'extérieur lors de l'annonce du verdict. Le père de la jeune femme, qui est morte de ses blessures, s'est dit "heureux" de cette condamnation, estimant que "la justice a été rendue". Les accusés avaient été reconnus coupables mardi. 

"Crime rare"

Le juge a estimé que cette affaire relevait de la catégorie des crimes rares, définie par la Cour suprême indienne, justifiant la peine de mort. "En cette période où les crimes contre les femmes augmentent, le tribunal ne peut fermer les yeux sur un acte aussi effroyable", a-t-il affirmé. L'un des coupables, Vinay Sharma, s'est effondré en larmes à l'annonce de sa condamnation.

Comme pour toutes les condamnations à mort, cette sentence doit être confirmée par la Haute cour indienne. Les quatre homme peuvent désormais faire appel devant la Haute cour et devant la Cour suprême, et demander la clémence du président.

Fin août, un tribunal de New Dehli avait rendu le premier verdict dans cette affaire, pour le seul accusé mineur du procès. Le jeune homme, âgé de 17 ans au moment des faits, a été condamné à trois ans de réclusion dans un centre spécialisé.

Le meneur retrouvé pendu dans sa cellule

Le 16 décembre, l'étudiante en kinésithérapie âgée de 23 ans, qui revenait du cinéma avec son petit ami, avait été violée dans un bus par six hommes à plusieurs reprises, agressée sexuellement avec une barre de fer, puis jetée à moitié nue hors du véhicule. Elle était morte treize jours plus tard dans un hôpital de Singapour, succombant à de graves lésions internes.

Singh, le meneur présumé du viol collectif et chauffeur du bus s'était pendu dans sa cellule au mois de mars.

Avec dépêches

Première publication : 13/09/2013

  • INDE

    Viol et terrorisme favorisent le retour de la peine de mort en Inde

    En savoir plus

  • INDE

    Le tourisme indien pâtira-t-il des affaires d'agressions sexuelles contre les femmes ?

    En savoir plus

  • INDE

    Le Premier ministre indien tente d’apaiser la colère après le viol d’une étudiante

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)