Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : à Tel Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Marseille : après la mort de son fils, José Anigo veut agir dans les cités

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/09/2013

Une semaine après la mort de son fils, tué par balles à Marseille, José Anigo, le directeur sportif de l'OM, s'est exprimé vendredi dans L'Équipe. Face aux violences dans la cité phocéenne, il se dit prêt à agir dans les cités.

Meurtri par l’assassinat de son fils Adrien, âgé de 29 ans, abattu le 5 septembre lors d'un règlement de comptes, dans les quartiers nord de Marseille, José Anigo, le directeur sportif de l’OM, a accordé sa première interview au quotidien L’Équipe. Malgré la douleur, l’ancien footballeur a surtout voulu lancer un appel au calme et à la fin des violences qui secouent la cité phocéenne.

"À Marseille, les gens se tuent pour des conneries. Il y a beaucoup trop de morts dans cette ville. Ce sont souvent des gamins de moins de 30 ans qui sont emportés par la violence. Il faut que ça s’arrête", a expliqué José Anigo, qui a lui-même grandi dans les quartiers nord.

Pour tenter d’améliorer la situation, il ne souhaite pas que les politiques récupèrent son histoire à l’approche des élections municipales (23 et 30 mars 2014), mais il se propose "d’aller dans les cités, mener des actions, développer de vraies idées pour que la partie nord de notre ville, tellement riche humainement, ne se sente plus laissée à l’abandon". Selon lui, l’Olympique de Marseille pourrait s’engager à ses côtés dans ce combat : "Si je demande à ce que l’OM s’y implique, l’OM s'impliquera".

"Des amalgames pourris"

Interrogé par le quotidien sportif sur un éventuel lien entre le club de football et la mort de son fils, qui avait été incarcéré en 2007 pour une série de braquages, José Anigo a fait part de sa colère : "Tous ces amalgames pourris, je veux que ça s’arrête, ça me rend fou. J’en ai vraiment assez. Mon fils aimait le foot, il venait voir les matchs mais il était à des kilomètres et des kilomètres de l’OM".

Le directeur sportif a annoncé dans cet entretien qu’il avait porté plainte contre X pour assassinat devant le procureur de la République de Marseille, mais aussi contre Canal + et les Guignols à la suite d’un sketch sur la disparition de son fils. "On ne peut pas rire de tout et on ne plaisante pas avec la mort", a-t-il déclaré très ému.

Première publication : 13/09/2013

  • FRANCE

    Le fils du directeur sportif de l'OM José Anigo abattu à Marseille

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marseille : les pouvoirs publics prônent l'unité pour endiguer la violence

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marseille : "Les règlements de comptes ne sont pas plus fréquents que l'an passé"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)