Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le rêve d’Europe des jeunes footballeurs ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Moyen-orient

Armes chimiques : Ban Ki-moon évoque le rapport des experts sur FRANCE 24

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/09/2013

Le secrétaire général de l'ONU a accordé un entretien exclusif à FRANCE 24, dans lequel il laisse entrevoir les conclusions du rapport des experts sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie.

Dans un entretien accordé à FRANCE 24, le secrétaire général de Nations unies Ban Ki-moon évoque le rapport des experts de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie. S'il n'accuse pas le régime syrien d'avoir perpétré cette attaque, il se déclare sceptique quant à la volonté de Damas de démanteler son arsenal chimique sous supervision internationale.

Selon lui, l'inititative russe et les négociations qui se tiennent actuellement à Genève, entre le secrétaire d'État américain et le ministre russe des Affaires étrangères, sont néanmoins "encourageantes"."Il est donc important que les autorités syriennes appliquent ce qu'elles ont dit de manière sincère et exacte", ajoute-t-il.

Ban Ki-moon a aussi réclamé "une action ferme et décisive de la communauté internationale" si le rapport des enquêteurs de l'ONU conclut à l'utilisation d'armes chimiques. "S'il est confirmé par un examen scientifique que des armes chimiques ont été utilisées ce sera une violation grave des lois internationales", a-t-il déclaré.

Dans ce cas, "je crois que la communauté internationale devra prendre des mesures fermes et nécessaires pour que ce type de crime ne se reproduise plus et traduire en justice les coupables". "Le Conseil de sécurité devra jouer un rôle très décisif" a-t-il ajouté. Il n'a pas voulu préciser si ces "mesures fermes" incluaient le recours éventuel à la force.

Première publication : 14/09/2013

  • ARMES CHIMIQUES

    Ban Ki-moon accuse Bachar al-Assad de "nombreux crimes contre l’humanité"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Pourparlers sur la Syrie à Genève : progrès en vue entre Moscou et Washington

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)