Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

Moyen-orient

Armes chimiques : Ban Ki-moon évoque le rapport des experts sur FRANCE 24

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/09/2013

Le secrétaire général de l'ONU a accordé un entretien exclusif à FRANCE 24, dans lequel il laisse entrevoir les conclusions du rapport des experts sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie.

Dans un entretien accordé à FRANCE 24, le secrétaire général de Nations unies Ban Ki-moon évoque le rapport des experts de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie. S'il n'accuse pas le régime syrien d'avoir perpétré cette attaque, il se déclare sceptique quant à la volonté de Damas de démanteler son arsenal chimique sous supervision internationale.

Selon lui, l'inititative russe et les négociations qui se tiennent actuellement à Genève, entre le secrétaire d'État américain et le ministre russe des Affaires étrangères, sont néanmoins "encourageantes"."Il est donc important que les autorités syriennes appliquent ce qu'elles ont dit de manière sincère et exacte", ajoute-t-il.

Ban Ki-moon a aussi réclamé "une action ferme et décisive de la communauté internationale" si le rapport des enquêteurs de l'ONU conclut à l'utilisation d'armes chimiques. "S'il est confirmé par un examen scientifique que des armes chimiques ont été utilisées ce sera une violation grave des lois internationales", a-t-il déclaré.

Dans ce cas, "je crois que la communauté internationale devra prendre des mesures fermes et nécessaires pour que ce type de crime ne se reproduise plus et traduire en justice les coupables". "Le Conseil de sécurité devra jouer un rôle très décisif" a-t-il ajouté. Il n'a pas voulu préciser si ces "mesures fermes" incluaient le recours éventuel à la force.

Première publication : 14/09/2013

  • ARMES CHIMIQUES

    Ban Ki-moon accuse Bachar al-Assad de "nombreux crimes contre l’humanité"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Pourparlers sur la Syrie à Genève : progrès en vue entre Moscou et Washington

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)