Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

FRANCE

Le nombre de "likes" de la page Facebook en soutien au bijoutier niçois suscite des doutes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

La page Facebook "Soutien au bijoutier de Nice" - qui a abattu son agresseur après un braquage mercredi - revendique plus d'un million de "likes". L'ampleur du chiffre suscite des doutes. Certains émettent l'hypothèse d'un possible achat de "likes".

Plus d'un millions de fans en quelques jours sur la page Facebook de "Soutien au bijoutier de Nice", mis en examen pour homicide volontaire vendredi 13 septembre après avoir tué un cambrioleur deux jours plus tôt. L’ampleur de ce chiffre a suscité le débat et fait naître des doutes. Sur cette page, la majorité des internautes dénonce un "État démissionnaire de sa mission de protection des citoyens". "Malheureusement nous vivons dans un pays où si l'on veut que justice soit faite, c'est à nous de la faire", écrit l'un des visiteurs, tandis qu'un autre estime que "le braqueur a mérité son sort".

De nombreux utilisateurs de Twitter ont relevé vendredi et samedi la vitesse à laquelle le nombre de "likes" (action par laquelle on signifie qu'on "aime" une page sur Facebook) s'est accru. Certains semblent douter du caractère réel de cette vague de soutien et émettent l'hypothèse que des "likes" aient été achetés. Partisan de cette idée, le blogueur @sebmusset a tweeté, en se basant sur SocialBakers, un site d'analyse de statistique des pages Facebook : "80% des likes (945 000) du groupe de soutien au bijoutier viennent de l'étranger #arnaque".

Une hypothèse rejetée par Guilhem Fouetillou (@gfouetil), professeur associé à Sciences Po et fondateur d'un institut d'analyse des conversations sur le web. "Au prix du marché noir, 950 000 likes coûteraient 15 000 dollars. Un tel investissement est peu probable", a-t-il relevé dans un tweet. Plusieurs autres utilisateurs de Twitter ont observé que le nombre de personnes commentant des statuts sur la page ou cliquant sur le bouton "j'aime" sur ces statuts était largement en corrélation avec le nombre global de 1,2 million de "likes".

Le bijoutier niçois, qui avait tué mercredi 11 septembre l'un de ses agresseurs, a été mis en examen vendredi pour homicide volontaire et assigné à résidence avec bracelet électronique. Le voleur de 18 ans a été mortellement blessé d'une balle dans le dos. Le commerçant, âgé de 67 ans, dont le casier judiciaire est vierge, a contesté avoir agi volontairement.

Samedi, en marge de l'université du Front national à Marseille, la présidente du FN Marine Le Pen a estimé que le bijoutier était "peut-être victime du laxisme de l'État". Également présent à Marseille, le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, a assuré pour sa part qu'il aurait agi comme le bijoutier.

Un rassemblement devrait être organisé lundi à Nice par des commerçants pour exprimer leur solidarité et dénoncer "les agressions en général".

Avec dépêches

 

Première publication : 14/09/2013

  • FAIT DIVERS

    Vague de soutien sur les réseaux sociaux pour le bijoutier niçois qui a abattu son braqueur

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)