Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Karim Wade doit justifier de l'origine de 150 millions d'euros supplémentaires

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

Interpellé et incarcéré en avril, Karim Wade, ancien ministre et fils de l’ex-président sénégalais, doit justifier de l'origine de plus de 150 millions d'euros à Monaco, dans le cadre d'une enquête pour enrichissement illicite, a annoncé son avocat.

Nouveau rebondissement à Dakar dans le dossier des biens mal acquis. Le procureur d'une Cour spéciale sénégalaise en charge de l'enquête pour enrichissement illicite, Alioune Ndao, a lancé vendredi "une nouvelle mise en demeure à Karim Wade en lui attribuant 98,6 milliards de FCFA" (plus de 150 millions d'euros), a affirmé à l'AFP Me Amadou Sall, un des avocats de Karim Wade.

Ce nouveau montant, selon lui, "porte le patrimoine qui est attribué à Karim Wade à environ 800 milliards de FCFA" (plus de 1,2 milliard d'euros). "Ils sont allés chercher n'importe quoi pour le maintenir en prison", a-t-il indiqué. "On lui a donné un mois (jusqu'au 14 octobre) pour justifier l'origine" de cet argent déposé, selon l'accusation, dans une banque à Monaco, a ajouté Me Sall.

Karim Wade, 44 ans, ancien conseiller spécial et "super ministre" de son père, Abdoulaye Wade, sous sa présidence de 2000 à 2012, a été inculpé et placé en détention préventive le 17 avril à Dakar par un juge de la commission d'instruction de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), une juridiction spéciale sénégalaise.

Le procureur de cette Cour, Alioune Ndao, l'accuse d'avoir acquis de manière illicite divers biens et sociétés d'une valeur totale estimée à 694 milliards FCFA (plus d'un milliard d'euros). Le fils de l'ancien président affirme quant à lui s'être enrichi "en toute légitimité".

Dans un communiqué parvenu samedi à l'AFP, les avocats de Karim Wade indiquent que les documents ayant servi à la nouvelle mise en demeure "sont constitués de pièces transmises par les autorités monégasques". "Au lieu de demander la clôture de l'information et un non lieu que les faits imposent, l'accusation tente d'obtenir une nouvelle inculpation (...) dans le seul dessein de maintenir en prison Karim Wade qui, après cinq mois d'enquête, n'est toujours pas entendu sur le fond par les juges de la commission d'instruction" de la CREI, estiment ses avocats dans le communiqué.

Plusieurs anciens barons du régime de l'ex-président Abdoulaye Wade, dont d'anciens directeurs de sociétés, ont été emprisonnés ces derniers mois dans le cadre des enquêtes sur l'enrichissement illicite déclenchées par le régime de Macky Sall, élu en mars 2012, face à Abdoulaye Wade.

Avec dépêches

 

Première publication : 14/09/2013

  • SÉNÉGAL

    Biens mal acquis : Karim Wade inculpé et incarcéré

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Colère dans les rues de Dakar après l'arrestation du fils d’Abdoulaye Wade

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Biens mal acquis : Paris soutient les enquêtes contre les ex-dignitaires sénégalais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)