Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

EUROPE

Scrutin test pour Merkel en Bavière à une semaine des législatives allemandes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

La chancelière allemande Angela Merkel espère que son parti conservateur remportera les législatives comme l'élection régionale en Bavière dimanche. Ce scrutin fait figure de test à une semaine de ce rendez-vous électoral en Allemagne.

Scrutin test pour Angela Merkel. À une semaine des élections législatives allemandes, la chancelière espère une victoire décisive lors de l'élection régionale en Bavière, dimanche 15 septembre, alors qu'elle voit se réduire sa confortable avance dans les sondages.

Les conservateurs sont donnés largement gagnants dans cette région catholique du sud de l'Allemagne, parmi les plus prospères d'Europe. Au pouvoir sans discontinuer depuis 56 ans, l'Union chrétienne-sociale (CSU), petite soeur bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, pourrait même retrouver la majorité absolue qu'elle a perdue en 2008.

Quelque 9,5 millions de personnes sont appelées aux urnes dans cet État régional le plus vaste et le deuxième plus peuplé du pays.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h (6h GMT) et fermeront à 18h (16h GMT). Les premières projections doivent suivre dans la foulée, avant les premiers résultats provisoires officiels vers 23h45 (21h45 GMT). Un dernier sondage publié jeudi crédite la CSU, nettement plus conservatrice que la CDU, de 47 % des intentions de vote, contre 18 % pour le Parti social-démocrate (SPD), traditionnellement faible en Bavière.

Quel score pour le parti libéral ?

L'inconnue de taille de ce scrutin réside dans le score du Parti libéral FDP, partenaire de la coalition gouvernementale sortante tant au niveau fédéral qu'au niveau régional. Donné moribond, il pourrait être éjecté du parlement de Munich en échouant à franchir le seuil de 5 % des voix nécessaire pour siéger dans une assemblée législative en Allemagne.

Or, plus le score bavarois des libéraux sera faible dimanche, plus grande sera la tentation pour certains électeurs conservateurs d'apporter leur soutien au FDP une semaine plus tard : un vote tactique pour l'aider à obtenir autant d'élus que possible dans l'espoir de sauver la coalition actuellement au pouvoir à Berlin.

Cette élection dans un Land qui cultive volontiers ses spécificités culturelles sera d'autant plus scrutée que la campagne électorale fédérale, jugée assez ennuyeuse et sans débat de fond par les médias, a connu un coup de théâtre jeudi avec la publication d'une photo du rival de Merkel, le social-démocrate Peer Steinbrück, exhibant un doigt d'honneur à la une d'un magazine. Si la direction du SPD l'a promptement défendu, certaines voix, en coulisses, n'ont pas caché leur amertume face à ce qui pourrait se révéler comme une gaffe lourde de conséquence.

Signe de la tension qui monte, Angela Merkel a prévenu ses sympathisants: "Nous devons nous battre. Ce sera serré", a-t-elle lancé lors d'un congrès de la CDU régionale du Bade-Wurtemberg, samedi. Une "augmentation nette" du score du SPD en Bavière "nous aiderait grandement une semaine plus tard", a souligné Peer Steinbrück dans un journal à paraître dimanche.

Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • LÉGISLATIVES ALLEMANDES

    L'adversaire d'Angela Merkel met un doigt d'honneur à réveiller la campagne

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Steinbrück et Merkel s'opposent sur la crise de la zone euro lors d'un débat télévisé

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    La crise grecque tire la campagne électorale allemande de la léthargie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)