Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

EUROPE

Scrutin test pour Merkel en Bavière à une semaine des législatives allemandes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

La chancelière allemande Angela Merkel espère que son parti conservateur remportera les législatives comme l'élection régionale en Bavière dimanche. Ce scrutin fait figure de test à une semaine de ce rendez-vous électoral en Allemagne.

Scrutin test pour Angela Merkel. À une semaine des élections législatives allemandes, la chancelière espère une victoire décisive lors de l'élection régionale en Bavière, dimanche 15 septembre, alors qu'elle voit se réduire sa confortable avance dans les sondages.

Les conservateurs sont donnés largement gagnants dans cette région catholique du sud de l'Allemagne, parmi les plus prospères d'Europe. Au pouvoir sans discontinuer depuis 56 ans, l'Union chrétienne-sociale (CSU), petite soeur bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, pourrait même retrouver la majorité absolue qu'elle a perdue en 2008.

Quelque 9,5 millions de personnes sont appelées aux urnes dans cet État régional le plus vaste et le deuxième plus peuplé du pays.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h (6h GMT) et fermeront à 18h (16h GMT). Les premières projections doivent suivre dans la foulée, avant les premiers résultats provisoires officiels vers 23h45 (21h45 GMT). Un dernier sondage publié jeudi crédite la CSU, nettement plus conservatrice que la CDU, de 47 % des intentions de vote, contre 18 % pour le Parti social-démocrate (SPD), traditionnellement faible en Bavière.

Quel score pour le parti libéral ?

L'inconnue de taille de ce scrutin réside dans le score du Parti libéral FDP, partenaire de la coalition gouvernementale sortante tant au niveau fédéral qu'au niveau régional. Donné moribond, il pourrait être éjecté du parlement de Munich en échouant à franchir le seuil de 5 % des voix nécessaire pour siéger dans une assemblée législative en Allemagne.

Or, plus le score bavarois des libéraux sera faible dimanche, plus grande sera la tentation pour certains électeurs conservateurs d'apporter leur soutien au FDP une semaine plus tard : un vote tactique pour l'aider à obtenir autant d'élus que possible dans l'espoir de sauver la coalition actuellement au pouvoir à Berlin.

Cette élection dans un Land qui cultive volontiers ses spécificités culturelles sera d'autant plus scrutée que la campagne électorale fédérale, jugée assez ennuyeuse et sans débat de fond par les médias, a connu un coup de théâtre jeudi avec la publication d'une photo du rival de Merkel, le social-démocrate Peer Steinbrück, exhibant un doigt d'honneur à la une d'un magazine. Si la direction du SPD l'a promptement défendu, certaines voix, en coulisses, n'ont pas caché leur amertume face à ce qui pourrait se révéler comme une gaffe lourde de conséquence.

Signe de la tension qui monte, Angela Merkel a prévenu ses sympathisants: "Nous devons nous battre. Ce sera serré", a-t-elle lancé lors d'un congrès de la CDU régionale du Bade-Wurtemberg, samedi. Une "augmentation nette" du score du SPD en Bavière "nous aiderait grandement une semaine plus tard", a souligné Peer Steinbrück dans un journal à paraître dimanche.

Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • LÉGISLATIVES ALLEMANDES

    L'adversaire d'Angela Merkel met un doigt d'honneur à réveiller la campagne

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Steinbrück et Merkel s'opposent sur la crise de la zone euro lors d'un débat télévisé

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    La crise grecque tire la campagne électorale allemande de la léthargie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)