Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

  • Qui est Hervé G., l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Scrutin test pour Merkel en Bavière à une semaine des législatives allemandes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

La chancelière allemande Angela Merkel espère que son parti conservateur remportera les législatives comme l'élection régionale en Bavière dimanche. Ce scrutin fait figure de test à une semaine de ce rendez-vous électoral en Allemagne.

Scrutin test pour Angela Merkel. À une semaine des élections législatives allemandes, la chancelière espère une victoire décisive lors de l'élection régionale en Bavière, dimanche 15 septembre, alors qu'elle voit se réduire sa confortable avance dans les sondages.

Les conservateurs sont donnés largement gagnants dans cette région catholique du sud de l'Allemagne, parmi les plus prospères d'Europe. Au pouvoir sans discontinuer depuis 56 ans, l'Union chrétienne-sociale (CSU), petite soeur bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, pourrait même retrouver la majorité absolue qu'elle a perdue en 2008.

Quelque 9,5 millions de personnes sont appelées aux urnes dans cet État régional le plus vaste et le deuxième plus peuplé du pays.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h (6h GMT) et fermeront à 18h (16h GMT). Les premières projections doivent suivre dans la foulée, avant les premiers résultats provisoires officiels vers 23h45 (21h45 GMT). Un dernier sondage publié jeudi crédite la CSU, nettement plus conservatrice que la CDU, de 47 % des intentions de vote, contre 18 % pour le Parti social-démocrate (SPD), traditionnellement faible en Bavière.

Quel score pour le parti libéral ?

L'inconnue de taille de ce scrutin réside dans le score du Parti libéral FDP, partenaire de la coalition gouvernementale sortante tant au niveau fédéral qu'au niveau régional. Donné moribond, il pourrait être éjecté du parlement de Munich en échouant à franchir le seuil de 5 % des voix nécessaire pour siéger dans une assemblée législative en Allemagne.

Or, plus le score bavarois des libéraux sera faible dimanche, plus grande sera la tentation pour certains électeurs conservateurs d'apporter leur soutien au FDP une semaine plus tard : un vote tactique pour l'aider à obtenir autant d'élus que possible dans l'espoir de sauver la coalition actuellement au pouvoir à Berlin.

Cette élection dans un Land qui cultive volontiers ses spécificités culturelles sera d'autant plus scrutée que la campagne électorale fédérale, jugée assez ennuyeuse et sans débat de fond par les médias, a connu un coup de théâtre jeudi avec la publication d'une photo du rival de Merkel, le social-démocrate Peer Steinbrück, exhibant un doigt d'honneur à la une d'un magazine. Si la direction du SPD l'a promptement défendu, certaines voix, en coulisses, n'ont pas caché leur amertume face à ce qui pourrait se révéler comme une gaffe lourde de conséquence.

Signe de la tension qui monte, Angela Merkel a prévenu ses sympathisants: "Nous devons nous battre. Ce sera serré", a-t-elle lancé lors d'un congrès de la CDU régionale du Bade-Wurtemberg, samedi. Une "augmentation nette" du score du SPD en Bavière "nous aiderait grandement une semaine plus tard", a souligné Peer Steinbrück dans un journal à paraître dimanche.

Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • LÉGISLATIVES ALLEMANDES

    L'adversaire d'Angela Merkel met un doigt d'honneur à réveiller la campagne

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Steinbrück et Merkel s'opposent sur la crise de la zone euro lors d'un débat télévisé

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    La crise grecque tire la campagne électorale allemande de la léthargie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)