Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Moyen-orient

Accord de Genève sur la Syrie : Damas savoure une "victoire"

© AFP

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

Au lendemain de l’accord américano-russe sur un plan d’élimination des armes chimiques d’ici à la mi-2014, le ministre syrien de la Réconciliation, Ali Haïdar, a évoqué dimanche une "victoire pour la Syrie", remportée grâce à la Russie.

Il s’agit donc d’une "victoire" pour la Syrie. Au lendemain de l’annonce d’un accord américano-russe concernant la mise sous contrôle de l’arsenal chimique syrien, le ministre de la Réconciliation, Ali Haïdar, n’a pas caché son enthousiasme. "Nous saluons cet accord.

Les réactions internationales à l'accord de Genève

D'une part, il aide les Syriens à sortir de la crise et d'autre part, il a permis d'éviter la guerre contre la Syrie, ayant privé d'argument ceux qui voulaient la déclencher", a-t-il déclaré dimanche 15 septembre dans une interview à l'agence publique russe Ria Novosti.

L’homme politique syrien, non content que les discussions de Genève aient permis d’"éviter une guerre", se gargarise du rôle joué par son allié moscovite dans la signature de cet accord.

Se mettre à la table des négociations

"C'est une victoire pour la Syrie remportée grâce à nos amis russes", a souligné Ali Haïdar. Cet accord "assure un soutien international pour que tous les représentants du peuple syrien se mettent à la table des négociations et résolvent leurs problèmes internes à l'étape suivante", a-t-il ajouté.

Un autre responsable syrien, sous couvert d’anonymat, savoure lui aussi cette "victoire" synonyme d'accalmie diplomatique. "La Syrie a toujours considéré qu'un bon accord est un accord où chacun peut se déclarer satisfait. C'est le cas avec l'accord de Genève", a déclaré ce responsable.

Hollande, Kerry et Hague se rencontrent à Paris, lundi

Les chefs de la diplomatie britannique et américain, William Hague et John Kerry seront reçus par le président français François Hollande, lundi 16 septembre, à l'Élysée, en présence de Laurent Fabius.

L’arsenal chimique syrien détruit à la fin du premier semestre 2014

Au troisième jour des négociations, samedi 14 septembre, les États-Unis et la Russie ont présenté un plan d'élimination des armes chimiques de Damas qui donne au régime de Bachar al-Assad une semaine pour dresser la liste exhaustive de son arsenal. Celui-ci devra être enlevé et détruit d'ici à la fin du premier semestre 2014.

Les deux chefs de la diplomatie, qui sont arrivés à une estimation commune sur les quantités et les types d'armes possédées par Damas, ont également annoncé que le plan prévoyait l'adoption d'une résolution de l'ONU, qui se réfère à la menace de recours à la force. Un point sur lequel Moscou et Washington s'opposaient catégoriquement depuis le début du conflit syrien.

L'accord de Genève, qui a été salué par de nombreuses capitales européennes, par la Chine et par la Ligue arabe, a éloigné un peu plus la menace de frappes militaires envisagées par Washington pour "punir" le régime Assad. L'option militaire reste toutefois "réelle", a affirmé John Kerry. Le régime Syrien est accusé d'avoir mené une attaque à l'arme chimique le 21 août près de Damas qui a fait des centaines de morts.



Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • FRANCE

    Accord de Genève sur la Syrie : une "première étape" selon Fabius

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques : Ban Ki-moon évoque le rapport des experts sur FRANCE 24

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)