Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Les musulmans de France lancent un appel unitaire contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

Moyen-orient

Accord de Genève sur la Syrie : Damas savoure une "victoire"

© AFP | John Kerry et Sergueï Lavrov

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

Au lendemain de l’accord américano-russe sur un plan d’élimination des armes chimiques d’ici à la mi-2014, le ministre syrien de la Réconciliation, Ali Haïdar, a évoqué dimanche une "victoire pour la Syrie", remportée grâce à la Russie.

Il s’agit donc d’une "victoire" pour la Syrie. Au lendemain de l’annonce d’un accord américano-russe concernant la mise sous contrôle de l’arsenal chimique syrien, le ministre de la Réconciliation, Ali Haïdar, n’a pas caché son enthousiasme. "Nous saluons cet accord.

Les réactions internationales à l'accord de Genève

D'une part, il aide les Syriens à sortir de la crise et d'autre part, il a permis d'éviter la guerre contre la Syrie, ayant privé d'argument ceux qui voulaient la déclencher", a-t-il déclaré dimanche 15 septembre dans une interview à l'agence publique russe Ria Novosti.

L’homme politique syrien, non content que les discussions de Genève aient permis d’"éviter une guerre", se gargarise du rôle joué par son allié moscovite dans la signature de cet accord.

Se mettre à la table des négociations

"C'est une victoire pour la Syrie remportée grâce à nos amis russes", a souligné Ali Haïdar. Cet accord "assure un soutien international pour que tous les représentants du peuple syrien se mettent à la table des négociations et résolvent leurs problèmes internes à l'étape suivante", a-t-il ajouté.

Un autre responsable syrien, sous couvert d’anonymat, savoure lui aussi cette "victoire" synonyme d'accalmie diplomatique. "La Syrie a toujours considéré qu'un bon accord est un accord où chacun peut se déclarer satisfait. C'est le cas avec l'accord de Genève", a déclaré ce responsable.

Hollande, Kerry et Hague se rencontrent à Paris, lundi

Les chefs de la diplomatie britannique et américain, William Hague et John Kerry seront reçus par le président français François Hollande, lundi 16 septembre, à l'Élysée, en présence de Laurent Fabius.

L’arsenal chimique syrien détruit à la fin du premier semestre 2014

Au troisième jour des négociations, samedi 14 septembre, les États-Unis et la Russie ont présenté un plan d'élimination des armes chimiques de Damas qui donne au régime de Bachar al-Assad une semaine pour dresser la liste exhaustive de son arsenal. Celui-ci devra être enlevé et détruit d'ici à la fin du premier semestre 2014.

Les deux chefs de la diplomatie, qui sont arrivés à une estimation commune sur les quantités et les types d'armes possédées par Damas, ont également annoncé que le plan prévoyait l'adoption d'une résolution de l'ONU, qui se réfère à la menace de recours à la force. Un point sur lequel Moscou et Washington s'opposaient catégoriquement depuis le début du conflit syrien.

L'accord de Genève, qui a été salué par de nombreuses capitales européennes, par la Chine et par la Ligue arabe, a éloigné un peu plus la menace de frappes militaires envisagées par Washington pour "punir" le régime Assad. L'option militaire reste toutefois "réelle", a affirmé John Kerry. Le régime Syrien est accusé d'avoir mené une attaque à l'arme chimique le 21 août près de Damas qui a fait des centaines de morts.



Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • FRANCE

    Accord de Genève sur la Syrie : une "première étape" selon Fabius

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques : Ban Ki-moon évoque le rapport des experts sur FRANCE 24

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)