Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Amériques

Deux sénateurs républicains fustigent l'accord américano-russe sur la Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

Les sénateurs républicains John Mc Cain et Lindsey Graham ont fustigé l'accord trouvé samedi entre les États-Unis et la Russie pour démanteler l'arsenal chimique syrien. Ils dénoncent un plan inutile et un message de faiblesse adressé au monde.

Au sein de l’opposition politique américaine, les réactions n’ont pas tardé à fuser après l’accord passé samedi 14 septembre entre les États-Unis et la Russie pour démanteler l’arsenal chimique syrien. Deux influents sénateurs républicains ont particulièrement retenu l’attention en jugeant ce plan désastreux.

Les Américains "épatés" par John Kerry

"Cet accord ne fait rien pour résoudre le véritable problème en Syrie, qui est le conflit qui a causé la mort de 110 000 personnes, chassé de leurs foyers des millions d'autres, déstabilisé nos amis et nos alliés dans la région, enhardi l'Iran et ses affidés terroristes, et offert un abri sûr à des milliers d'extrémistes affiliés à Al-Qaïda", ont ainsi déclaré John McCain et Lindsey Graham dans un communiqué commun publié samedi.

Selon eux, cet accord pourrait être perçu à l’extérieur "comme un acte de faiblesse provocante de la part de l'Amérique". "Nous ne pouvons imaginer pire signal à adresser à l'Iran alors que ce pays poursuit sa course pour se doter de l'arme nucléaire", ont-ils ajouté.

"Impasse diplomatique"

"Assad va mettre à profit les nombreux mois qui lui ont été accordés pour faire traîner les choses en longueur et pour tromper le monde, en utilisant tous les moyens que Saddam Hussein a utilisés", estiment encore les sénateurs, qui dénoncent une "impasse diplomatique".

Après trois jours de pourparlers, les ministres russe et américain des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont conclu samedi sur un accord qui donne une semaine à Damas pour présenter une liste de ses armes chimiques en vue de leur démantèlement d'ici à la mi-2014. Ce plan prévoit une résolution de l'ONU qui autoriserait le recours à la force au cas où le régime syrien manquerait à ses engagements.

Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • SYRIE

    Accord entre les États-Unis et la Russie sur les armes chimiques en Syrie

    En savoir plus

  • ENTRETIEN EXCLUSIF

    John McCain : "L'inaction américaine sur le cas syrien est gênante pour Hollande"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)