Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

Amériques

Deux sénateurs républicains fustigent l'accord américano-russe sur la Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2013

Les sénateurs républicains John Mc Cain et Lindsey Graham ont fustigé l'accord trouvé samedi entre les États-Unis et la Russie pour démanteler l'arsenal chimique syrien. Ils dénoncent un plan inutile et un message de faiblesse adressé au monde.

Au sein de l’opposition politique américaine, les réactions n’ont pas tardé à fuser après l’accord passé samedi 14 septembre entre les États-Unis et la Russie pour démanteler l’arsenal chimique syrien. Deux influents sénateurs républicains ont particulièrement retenu l’attention en jugeant ce plan désastreux.

Les Américains "épatés" par John Kerry

"Cet accord ne fait rien pour résoudre le véritable problème en Syrie, qui est le conflit qui a causé la mort de 110 000 personnes, chassé de leurs foyers des millions d'autres, déstabilisé nos amis et nos alliés dans la région, enhardi l'Iran et ses affidés terroristes, et offert un abri sûr à des milliers d'extrémistes affiliés à Al-Qaïda", ont ainsi déclaré John McCain et Lindsey Graham dans un communiqué commun publié samedi.

Selon eux, cet accord pourrait être perçu à l’extérieur "comme un acte de faiblesse provocante de la part de l'Amérique". "Nous ne pouvons imaginer pire signal à adresser à l'Iran alors que ce pays poursuit sa course pour se doter de l'arme nucléaire", ont-ils ajouté.

"Impasse diplomatique"

"Assad va mettre à profit les nombreux mois qui lui ont été accordés pour faire traîner les choses en longueur et pour tromper le monde, en utilisant tous les moyens que Saddam Hussein a utilisés", estiment encore les sénateurs, qui dénoncent une "impasse diplomatique".

Après trois jours de pourparlers, les ministres russe et américain des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont conclu samedi sur un accord qui donne une semaine à Damas pour présenter une liste de ses armes chimiques en vue de leur démantèlement d'ici à la mi-2014. Ce plan prévoit une résolution de l'ONU qui autoriserait le recours à la force au cas où le régime syrien manquerait à ses engagements.

Avec dépêches

Première publication : 15/09/2013

  • SYRIE

    Accord entre les États-Unis et la Russie sur les armes chimiques en Syrie

    En savoir plus

  • ENTRETIEN EXCLUSIF

    John McCain : "L'inaction américaine sur le cas syrien est gênante pour Hollande"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime syrien a-t-il déplacé son arsenal chimique ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)