Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle-2017 : Macron fait cavalier seul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/09/2013

"Hollande, soirée techno"

© France 24

Presse française, lundi 16 septembre. Au menu de la presse française ce matin, le décryptage de l’intervention de François Hollande hier soir à la télé, la polémique à droite sur les propos de Fillon au sujet du FN, et Marseille.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, l’intervention de François Hollande hier soir. Le président qui s’est employé à expliquer sa politique, et à rappeler sa position concernant la Syrie.
 
 
Le chef de l’Etat a salué l’accord américano-russe sur la destruction de l’arsenal chimique syrien comme une "étape importante", tout en rappelant que "ce n’est pas le point d’arrivée". Décrypté sur le site du Monde, le discours syrien est jugé là encore assez sévèrement. "François Hollande s’emploie à masquer le camouflet."
 
Hollande est un "général assiégé" presque de toutes parts, constate encore le Monde. A l’UMP, on dénonce "l’inconstance et l’inconsistance du chef de l’Etat", à la gauche de la gauche, on évoque un "enfumage élyséen", des "promesses" et des "blabla techniques" pour camoufler "la cure d’austérité aggravée qui attend les Français". Au centre, enfin, on critique "la désinvolture" supposée de François Hollande.
 
Egalement dans la ligne de mire, ce matin, François Fillon, dont les propos sur le FN sèment la zizanie dans son propre camp. L’ex-Premier ministre se dit désormais hostile au "ni-ni", ni PS ni FN, et hostile aussi au front républicain en cas de triangulaires au second tour des municipales en mars prochain. La sempiternelle question des alliances "déchire" de nouveau la droite, titre le Figaro, pour qui la droite peut à la fois "gagner les élections et garder son âme" : "Quand le FN progresse à vive allure, lorsqu’il attire à lui des électeurs UMP déçus par le quinquennat précédent, doit-on faire comme si rien de tout cela n’existait ?"
 
La polémique à droite, réjouit le FN: ces déchirements pourraient finir par lui profiter. Le parti dit viser un millier de conseillers municipaux, et au-delà, prévient l’Opinion, "Marine le Pen (fait) déjà en campagne pour 2017". La patronne du Front national, qui a déclaré hier que "tout va mal en France et que tout peut arriver, y compris la guerre civile", semble plus que jamais profiter des états d’âme de la droite républicaine et surfe toujours sur le débat sur l’insécurité, notamment à Marseille, où se tenait, justement, ce week-end, l’université d’été du parti.
 
Marseille, où les règlements de comptes se sont multipliés ces dernières semaines. Mais les Marseillais, qu’en pensent-ils ? A voir du côté du Parisien : entre ceux qui disent ne pas se reconnaître dans l’image de ville hyperviolente renvoyée par les médias et ceux qui disent leur lassitude face à la réalité de cette violence, l’attachement des Marseillais à leur ville est évident.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

05/12/2016 Revue de presse française

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection d’un écologiste à la...

En savoir plus

05/12/2016 Revue de presse internationale

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection de l’écologiste Alexander...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus