Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

L'armée égyptienne reprend Delga, ville tenue par les islamistes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

L'armée égyptienne est entrée de force lundi, à Delga. La ville du centre du pays était tenue depuis un mois par des islamistes, partisans du président déchu Mohamed Morsi. De nombreuses églises coptes y auraient été incendiées.

L'armée a lancé, lundi 16 septembre, à l'aube l'assaut contre les islamistes retranchés dans la ville de Delga dans le centre de l'Égypte. Cette localité, où la minorité chrétienne copte est très présente, était tenue depuis un mois par les islamistes, partisans du président déchu Mohamed Morsi, renversé le 3 juillet dernier.

Les 32 entrées de cette ville de quelque 120 000 habitants, tenues depuis 31 jours par des militants armés, ont été reprises par les forces de l'ordre et fermées à toute personne voulant entrer ou sortir, a assuré l'agence de presse gouvernementale Mena. Un couvre-feu de jour a été imposé, selon l'agence.

Selon des sources ayant requis l'anonymat, de nombreuses églises ont été incendiées dans la ville depuis la chute de Mohamed Morsi. Des responsables de la sécurité ont également accusé les militants de s'en être pris aux habitants chrétiens.

Campagne sanglante anti-Morsi

L'ancien président Mohamed Morsi a été destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet, après que des millions d'Egyptiens eurent manifesté pour réclamer son départ. Les militaires ont aussitôt mis en place un gouvernement intérimaire, chargé de changer la Constitution et d'organiser des élections législatives et présidentielle pour début 2014. Mais depuis le 14 août, l'armée et la police mènent une campagne extrêmement sanglante de répression visant les manifestations pro-Morsi, et en particulier la confrérie du président, les Frères musulmans, qui avaient remporté haut la main les législatives de 2012.

En une semaine, à la mi-août, au moins un millier de personnes ont été tuées dans la dispersion très violente de manifestations réclamant le retour du président déchu, notamment au Caire. Les victimes sont pour l'immense majorité des pro-Morsi et notamment issus des Frères musulmans. Et depuis, la quasi-totalité des dirigeants de la confrérie ont été arrêtés. Ils sont jugés, comme Mohamed Morsi, notamment pour "incitation au meurtre" de manifestants du temps, où ils étaient au pouvoir.

Avec dépêches

Première publication : 16/09/2013

  • ÉGYPTE

    Le gouvernement égyptien prolonge l'état d'urgence de deux mois

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : double attentat meurtrier dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'attentat du Caire revendiqué par des djihadistes du Sinaï

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)