Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Armes chimiques en Syrie : le rapport des enquêteurs de l’ONU attendu ce lundi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

Le secrétaire des Nations unies Ban Ki-moon doit remettre ce lundi au Conseil de sécurité le rapport des enquêteurs de l'ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Selon des diplomates, ce texte permettrait d'identifier les responsables.


Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, doit remettre lundi 16 septembre à 11H15 à New York (15H15 GMT) au Conseil de sécurité le rapport des enquêteurs de l’ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Selon des diplomates, ce rapport comporte des détails qui vont clairement identifier les responsables de l'attaque du 21 août et forcer les soutiens du président syrien à apporter la preuve de leur innocence.

La remise du rapport attendu par la communauté internationale interviendra 48 heures après l'accord russo-américain sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien, salué dimanche par Damas comme "une victoire pour la Syrie". Le régime du président Bachar al-Assad a également assuré qu'il se conformerait aux décisions des Nations unies sur le démantèlement de son arsenal chimique.

Si cet accord éloigne la menace de frappes imminentes sur le sol syrien, les États-Unis et la France ont toutefois prévenu que l'option militaire restait sur la table. Les "dispositions" de ce rapport devront être traduites dès la semaine prochaine dans une résolution aux Nations unies", a insisté le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius.


Avec dépêches

Première publication : 16/09/2013

  • DIPLOMATIE

    Syrie : Hollande brandit toujours la menace de sanctions contre Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Accord de Genève sur la Syrie : Damas savoure une "victoire"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Accord de Genève sur la Syrie : une "première étape" selon Fabius

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)