Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

FRANCE

Rapport de l'ONU : pour Paris et Washington, le rôle d'Assad est établi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

Pour Washington et Paris, le rapport de l'ONU démontre la responsabilité du régime de Damas dans le massacre aux armes chimiques du 21 août près de la capitale. Le rapport affirme que l'attaque a été perpétrée à l'aide de missiles sol-sol.

La Maison Blanche a estimé lundi que le rapport de l'ONU sur l'attaque chimique du mois dernier en Syrie démontrait que le régime de Bachar al-Assad en portait la responsabilité.

"Les informations dans ce rapport, indiquant que du gaz sarin a été lancé au moyen de

Le début de la destruction des armes chimiques syriennes, "une question de jours

Le début du programme de destruction du stock d'armes chimiques en Syrie devrait être "une question de jours", a indiqué lundi l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). "Des experts de l'OIAC sont déjà au travail et préparent une feuille de route", a ajouté l'OIAC, selon laquelle "le Conseil exécutif de l'OIAC devrait se réunir très bientôt" pour discuter du dossier syrien. Cette réunion devrait avoir lieu jeudi ou vendredi.

La Syrie devra fournir, "au plus vite", une liste détaillée de son arsenal chimique, selon l'OIAC. "L'exactitude de ce qui aura été révélé" sera vérifiée par des experts de l'OIAC qui effectueront des visites sur place et aideront à ce que les lieux où sont stockées les armes chimiques soient sécurisés jusqu'à la destruction, a précisé la même source.

La Convention sur l'interdiction des armes chimiques entrera en vigueur le 14 octobre pour la Syrie, a souligné l'OIAC.

fusées sol-sol que seul le régime possède, montre clairement qui est responsable" de cette attaque, a affirmé le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney.

Un peu plus tôt dans la journée, Laurent Fabius était parvenu à la même conclusion. "Le contenu du rapport est accablant, confirme l'emploi massif de gaz sarin (...), tout ça ne laisse aucun doute sur l'origine de l'attaque", a déclaré le chef de la diplomatie française sur la radio RTL, estimant que ce rapport "renforçait la position de ceux qui ont dit le régime est coupable".

L'attaque du 21 août perpétrée à l'aide de missile sol-sol


Les experts de l'ONU qui ont enquêté en Syrie sur l'attaque du 21 août - qui a fait plus de 1 400 morts selon Washington -, ont trouvé des "preuves flagrantes et convaincantes" de l'utilisation de gaz sarin, selon leur rapport publié lundi.

La première page du rapport, remis dimanche au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon par le chef des inspecteurs Aake Sellström, ajoute que "des armes chimiques ont été utilisées sur une échelle relativement grande" au cours du conflit syrien "contre des civils, y compris des enfants".

Le document précise que l'attaque a été perpétrée à l'aide de "roquettes sol-sol contenant du gaz sarin". Ban Ki-moon a qualifié lundi l'utilisation d'armes chimiques en Syrie de "crimes de guerre".

Avec dépêches

Première publication : 16/09/2013

  • NATIONS UNIES

    Syrie : l'ONU a des "preuves flagrantes" d'utilisation de gaz sarin

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : de plus en plus de rebelles se radicalisent, selon une étude britannique

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    Syrie : Moscou rappelle qu'elle n'acceptera qu'une résolution non contraignante

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)