Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Marche symbolique pour les trois ans de captivité des otages français d'Arlit

© AFP

Vidéo par Marie Schuster

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2013

Pour marquer le troisième anniversaire de la prise d'otage de quatre Français à Arlit, au Niger, une dizaine de proches des captifs ont entamé dans la nuit de dimanche à lundi une marche symbolique dans Paris et sa banlieue.

Il y a trois ans, le 16 septembre 2010, quatre Français étaient capturés à Arlit, au Niger. Pour marquer ce triste anniversaire, une douzaine de leurs proches ont entamé une marche symbolique d'une quinzaine de kilomètres dans Paris et sa banlieue proche, lundi vers 3h du matin - l'heure de l'enlèvement.

Ils s'arrêteront en différents points symboliques, comme les sièges des entreprises françaises auxquelles appartiennent les otages (Areva, Vinci) et différents lieux de pouvoir (Élysée, Sénat, Assemblée nationale) et remettront une lettre à chacune de leurs étapes. Les proches de Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand ont déjà remis au siège de Vinci à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) une lettre au PDG du groupe, Xavier Huillard, présent pour "témoigner de son profond espoir". Ils termineront leur périple au Quai d'Orsay et remettront au ministère des Affaires étrangères un manifeste signé par plus de 12 000 personnes.

Des preuves de vie

"Nous avons des preuves (de vie), mais ils sont retenus", a déclaré dimanche soir sur TF1 le président de la République François Hollande au sujet des otages. "Je sais ce que ça représente pour les familles. Je les ai reçues plusieurs fois", a-t-il ajouté. "Je peux leur dire, je dois leur dire que nous faisons tout pour aller les chercher."  "Si j'avais pu le faire dès à présent, je serais heureux de pouvoir vous le confier aujourd'hui", a conclu François Hollande.

Le Quai d'Orsay a fait savoir dimanche qu'"à la demande de Laurent Fabius", le ministre des Affaires étrangères, en déplacement en Asie, les familles des Français enlevés à Arlit seraient reçues au ministère par le directeur du centre de crise lundi, au terme de leur marche symbolique. Un "point de situation" sera fait lors de cette rencontre, a précisé le ministère dans un communiqué, assurant de "la détermination et de la mobilisation des services de l'État pour obtenir la libération" des otages.

Lundi matin, les portraits des quatre otages détenus au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) seront dévoilés à Paris, sur la place de la mairie du IVe arrondissement en présence d'élus de la capitale.

Avec dépêches

Première publication : 16/09/2013

  • INTERVIEW

    Pour le président nigérien, les otages français enlevés à Arlit "sont vivants"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Otages au Niger : les familles se mobilisent pour les 1 000 jours de détention

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le frère d'un otage au Niger adresse un appel de détresse à Aqmi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)