Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Tajani : "Le référendum catalan est illégal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 17/09/2013

"Contagions"

© France 24

Presse française, mardi 17 septembre. Au menu de la presse française ce matin, les suites de la polémique, à droite, sur les propos de Fillon au sujet du FN, le flou autour de la fiscalité verte, un transfert de fonds et un optimisme contagieux.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française ce matin, la polémique, toujours, après les propos de François Fillon, qui a dit ne plus exclure de voter pour le FN.
 
Libération dénonce une "extrême dérive" et explique que le rapprochement en cours avec le FN pourrait finir par provoquer l’implosion du parti – implosion de l’UMP, pas du FN. Une "dérive" entamée, d’après le journal, lors de la campagne présidentielle de 2012, sous l’impulsion du conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson. Le legs de la "droitisation" n’a toujours pas été inventorié, rappelle Libé  - inventaire empêché par les soutiens de l’ex-président, pour éviter que soient remis en cause "les fondements idéologiques" d’une possible "opération retour".
 
En attendant, François Fillon, assume, et dit "accepter d’être minoritaire dans (son) parti". Il veut, dit-il dans l’Opinion, que l’on arrête "de caricaturer, de stigmatiser" les électeurs de Marine Le Pen. Il n’ignore sans doute pas l’attraction de plus en plus forte exercée par le FN. Marine le Pen a gagné ce mois-ci 16 points chez les amis de l’UMP, qui seraient désormais 48 % avoir une opinion favorable de la patronne du FN.
 
Les déchirements de l’UMP sur la question du FN alimentent un peu plus la guerre des chefs au sein de l’ex-majorité. François Fillon persiste et signe, et le patron de l’UMP, François Copé, martèle: non, il n’est pas question de laisser l’UMP "dériver vers l’extrême-droite". Copé se pose désormais "rassembleur" de la droite, d’après le Figaro.
 
Le Figaro compte les points à droite, et a sorti la calculette, à gauche. D’après ses informations, la dette de la France frôlera 2 000 milliards d’euros l’année prochaine, soit un record de 95,1 % du PIB, très éloigné de la prévision envoyée il y a 6 mois à Bruxelles.
 
Pas question toutefois d’augmenter davantage les impôts a dit François Hollande, pas de taxe supplémentaire à prévoir notamment sur le diesel - au grand mécontentement des Verts. Une partie d’entre eux menacent de quitter le gouvernement si les socialistes ne reviennent pas sur cette décision. Il faut dire que sur la question de la "fiscalité verte", c’est toujours assez "flou", explique le Figaro.
 
 
Le Parisien qui revient également sur la saisie d’un transfert de fonds de Bernard Tapie par la justice. Mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le dossier Adidas, l’homme d’affaires aurait tenté de faire virer 1,8 million d’euros sur un compte à Hong Kong, mais en aurait été empêché in extremis par la cellule antiblanchiment de Bercy.
 
A noter enfin, pour terminer, une bouffée d’optimisme inédit dans la Croix: les Français croiraient, désormais, "à la sortie de cris"… mais à y regarder de plus près, on ne voit pas très bien où le quotidien a été trouver le signe d’un retour de la confiance. Méthode Coué, quand tu nous tiens.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/09/2017 Revue de presse internationale

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 25 septembre, les réactions da la presse allemande et anglo-saxonne aux législatives outre-Rhin, le référendum sur...

En savoir plus

25/09/2017 Revue de presse française

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 25 septembre, le renouvellement partiel du Sénat, dont la droite sort gagnante, et la majorité présidentielle perdante, la...

En savoir plus

22/09/2017 FRANCE

Crise au FN : "L'impossible existence des numéros deux"

Au menu de la revue de presse française ce vendredi, l'avenir très incertain du Front National et de Marine Le Pen après le départ fracassant du numéro 2 du parti, Florian...

En savoir plus

22/09/2017 REVUE-DE-PRESSE

"Comment tout pourrait mal tourner pour Angela Merkel"

À la Une de la revue de presse internationale, les réactions aux derniers échanges d'amabilités entre le président américain et le leader nord-coréen. La presse américaine salue...

En savoir plus

21/09/2017 Revue de presse internationale

"Vertige catalan"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 21 septembre, les réactions de la presse nationale espagnole et catalane aux arrestations d’une douzaine de hauts...

En savoir plus