Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Les boîtes noires du vol AH5017 seront expédiées en France

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • Gaza : les combats ont repris, le Hamas propose une nouvelle trêve

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Allemand Tony Martin remporte la 20e étape

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

FRANCE

Syrie : Fabius et Lavrov reconnaissent des "différences d'approche"

© AFP | Laurent Fabius et Sergueï Lavrov

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2013

Lors d'une conférence de presse mardi à Moscou, le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a estimé que l'attaque du 21 août en Syrie était une "provocation" de la part des rebelles. Paris réaffirme la responsabilité de Damas.

À l'issue de la conférence de presse entre le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius et son homologue russe Sergueï Lavrov mardi 17 septembre, à Moscou, les deux camps maintiennent leur position. Malgré les discussions, les deux hommes ont reconnu que des divergences demeuraient entre Paris et Moscou, même si les deux capitales ont pour objectif commun de trouver une solution politique afin de mettre fin au bain de sang en Syrie. "Nous avons certaines divergences sur la façon d'atteindre" ce but, a déclaré Sergueï Lavrov tandis que Laurent Fabius a, lui, évoqué des "différences d'approche sur les méthodes".

D'un côté, la Russie estime avoir de "très bonnes raisons" de penser que l'attaque du 21 août était "une provocation" des rebelles pour entraîner une réaction internationale. Le chef de la diplomatie russe a ajouté à l'issue de l'entretien que le rapport des inspecteurs des Nations unies n'avait pas répondu à toutes les interrogations de Moscou.

Sergueï Lavrov a fermement maintenu que la résolution que doit adopter le Conseil de sécurité sur le démantèlement des armes chimiques syriennes ne le serait pas sous chapitre 7 de la charte de l'ONU, qui prévoit la possibilité de sanctions voire du recours à la force. "Nous l'avons dit clairement à Genève, et il n'y a rien de tel dans le document que nous avons adopté ", a-t-il assuré. Ce n'est que dans un deuxième temps, si l'une ou l'autre des parties enfreint les engagements pris, que le Conseil de sécurité pourra envisager une action, a-t-il souligné.

Au contraire, Laurent Fabius a de nouveau défendu la position française, à savoir une résolution "forte et contraignante" prévoyant des "conséquences" pour le régime de Damas en cas de non-respect de ses obligations.

Sergueï Lavrov : "la coalition syrienne ne cèdera pas"



 

Première publication : 17/09/2013

  • SYRIE

    Syrie : Fabius à Moscou pour défendre une résolution contraignante de l’ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Rapport de l'ONU : pour Paris et Washington, le rôle d'Assad est établi

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : de plus en plus de rebelles se radicalisent, selon une étude britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)