Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Afrique

Législatives au Rwanda : le FPR de Paul Kagame donné largement gagnant

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2013

Au pouvoir depuis la fin du génocide, le Front patriotique rwandais s'achemine vers une large victoire aux législatives, selon des résultats partiels publiés mardi qui créditent le parti du président Paul Kagame de 76 % des voix.

Quelque six millions de Rwandais étaient appelés aux urnes pour élire à la proportionnelle 53 des 80 députés de la Chambre élue. Commencé lundi, les législatives se termineront mercredi, avec l'élection, au suffrage indirect, de 24 représentantes des femmes au Parlement, puis mercredi de trois autres personnes, deux représentants des jeunes et un des personnes handicapées.

Selon des résultats partiels portant sur 60 % des bulletins, le Front patriotique rwandais (FPR), parti de Kagame au pouvoir depuis la fin du génocide de 1994, arrive largement gagnant aux élections législatives avec 76 % des voix. Des chiffres livrés par la Commission électorale nationale qui ne constituent pas une surprise compte tenu de la popularité de cette formation politique.

Paul Kagame lui-même n'a émis aucun doute lundi 16 septembre sur la victoire à venir de son parti. "Je ne vois pas pourquoi le FPR ne gagnerait pas, et même avec un écart important (...) Vu ce que le FPR a fait pour le pays, il n'y a pas de raison de penser que le FPR puisse perdre", a-t-il déclaré à la presse après avoir voté dans une école de Kigali.

Le Parti Social-démocrate (PSD) a recueilli 13 % et le Parti libéral 9,4 % des suffrages déjà dépouillés. Le PS-Imberakuri et les quatre candidats indépendants recueillent moins de 1 % des voix chacun, a indiqué à l'AFP le président de la NEC, Kalisa Mbanda.

Affluence dans les bureaux de vote

Pas de longue file d'électeurs lundi devant les bureaux de vote, mais un flux régulier d'électeurs, essentiellement concentré au cours de la matinée ensoleillée. De nombreuses cartes d'électeurs attendaient cependant leurs propriétaires devant certains bureaux en fin de matinée.

Selon un Rwandais interrogé par l'AFP, cette affluence aux bureaux de vote est pour partie un héritage du fait que le vote fut à une époque récente obligatoire et assorti de fortes sanctions. S'y ajoute, selon lui une subtile pression - entre pédagogie et fortes recommandations - exercée par les autorités locales sur les citoyens pour qu'ils aillent accomplir leur devoir électoral.

"Personne ne peut prendre le risque de ne pas aller voter" au Rwanda, expliquait récemment à l'AFP un universitaire étranger, ne souhaitant pas être nommé, "il est du devoir des membres des Umudugudu (cellules de quartier) de veiller à ce que tout le monde aille voter".

Avec dépêches

Première publication : 17/09/2013

  • RWANDA

    Les Rwandais élisent leurs députés lors d'un scrutin sans suspense

    En savoir plus

  • RWANDA

    Génocide rwandais : la justice française rend un avis défavorable à l'extradition d'un ex-colonel

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Réunion des pays des Grands Lacs pour mettre fin au conflit du Nord-Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)