Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations entamées en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Afrique

Législatives au Rwanda : le FPR de Paul Kagame donné largement gagnant

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2013

Au pouvoir depuis la fin du génocide, le Front patriotique rwandais s'achemine vers une large victoire aux législatives, selon des résultats partiels publiés mardi qui créditent le parti du président Paul Kagame de 76 % des voix.

Quelque six millions de Rwandais étaient appelés aux urnes pour élire à la proportionnelle 53 des 80 députés de la Chambre élue. Commencé lundi, les législatives se termineront mercredi, avec l'élection, au suffrage indirect, de 24 représentantes des femmes au Parlement, puis mercredi de trois autres personnes, deux représentants des jeunes et un des personnes handicapées.

Selon des résultats partiels portant sur 60 % des bulletins, le Front patriotique rwandais (FPR), parti de Kagame au pouvoir depuis la fin du génocide de 1994, arrive largement gagnant aux élections législatives avec 76 % des voix. Des chiffres livrés par la Commission électorale nationale qui ne constituent pas une surprise compte tenu de la popularité de cette formation politique.

Paul Kagame lui-même n'a émis aucun doute lundi 16 septembre sur la victoire à venir de son parti. "Je ne vois pas pourquoi le FPR ne gagnerait pas, et même avec un écart important (...) Vu ce que le FPR a fait pour le pays, il n'y a pas de raison de penser que le FPR puisse perdre", a-t-il déclaré à la presse après avoir voté dans une école de Kigali.

Le Parti Social-démocrate (PSD) a recueilli 13 % et le Parti libéral 9,4 % des suffrages déjà dépouillés. Le PS-Imberakuri et les quatre candidats indépendants recueillent moins de 1 % des voix chacun, a indiqué à l'AFP le président de la NEC, Kalisa Mbanda.

Affluence dans les bureaux de vote

Pas de longue file d'électeurs lundi devant les bureaux de vote, mais un flux régulier d'électeurs, essentiellement concentré au cours de la matinée ensoleillée. De nombreuses cartes d'électeurs attendaient cependant leurs propriétaires devant certains bureaux en fin de matinée.

Selon un Rwandais interrogé par l'AFP, cette affluence aux bureaux de vote est pour partie un héritage du fait que le vote fut à une époque récente obligatoire et assorti de fortes sanctions. S'y ajoute, selon lui une subtile pression - entre pédagogie et fortes recommandations - exercée par les autorités locales sur les citoyens pour qu'ils aillent accomplir leur devoir électoral.

"Personne ne peut prendre le risque de ne pas aller voter" au Rwanda, expliquait récemment à l'AFP un universitaire étranger, ne souhaitant pas être nommé, "il est du devoir des membres des Umudugudu (cellules de quartier) de veiller à ce que tout le monde aille voter".

Avec dépêches

Première publication : 17/09/2013

  • RWANDA

    Les Rwandais élisent leurs députés lors d'un scrutin sans suspense

    En savoir plus

  • RWANDA

    Génocide rwandais : la justice française rend un avis défavorable à l'extradition d'un ex-colonel

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Réunion des pays des Grands Lacs pour mettre fin au conflit du Nord-Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)