Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Moyen-orient

Sept millions de Syriens en attente d'une aide humanitaire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2013

Selon les dernières statistiques de l’ONU et de l’Union européenne, sept millions de Syriens doivent recevoir une aide humanitaire pour survivre. Un chiffre qui explose : en mars 2012, ils étaient un million.

La priorité en Syrie reste humanitaire, martèlent plusieurs institutions, alors même que la résolution politique du conflit syrien est sur la table de travail, avec notamment la rencontre entre les ministres russe et français des Affaires étrangères, mardi 17 septembre à Paris. D’après l’ONU et l’Union européenne, près de sept millions de Syriens - dont la moitié sont des enfants - ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Ce chiffre représente près d'un tiers de la population. "Plus de deux millions sont réfugiés hors des frontières et plus de quatre millions sont déplacés dans le pays", précise Valérie Amos, coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU, lors d'une conférence de presse mardi 17 septembre à Koweït.

Selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), quelque 742 000 réfugiés syriens se trouvent au Liban, 519 000 en Jordanie, 463 000 en Turquie, 186 000 en Irak et 124 000 en Égypte, où les Syriens sont mal accueillis depuis la chute du président issu des Frères musulmans, Mohamed Morsi (voir le reportage de notre correspondante au Caire Sonia Dridi).

Accéder aux zones de combat

D’où l’urgence de permettre aux ONG de travailler sur le terrain. Interrogée mardi sur FRANCE 24, la commissaire européenne à l’Aide humanitaire, Kristalina Georgieva, appelle à inclure dans les négociations politiques des clauses sur l’accès des travailleurs humanitaires au terrain. Une exigence soutenue par le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, qui rapporte les immenses difficultés que rencontrent les humanitaires pour "franchir les lignes de guerre" et accéder aux zones de combat. D’après lui, aucune des parties ne respecte le principe humanitaire du droit des organisations à aider les blessés et victimes de guerre. Soigner les combattants blessés est vu par "les deux parties comme un soutien militaire en faveur de l'autre partie", regrette l'ancien diplomate suisse.

Vendredi dernier, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont trouvées prises au piège des combats dans les environs de Damas, indique l'ONU. Valérie Amos alerte sur la situation particulièrement dramatique dans la localité de Moadamiyet al-Sham, près de Damas, où 12 000 habitants restent bloqués après que la majorité de la population a fui. La localité "est assiégée depuis 10 mois et bombardée quotidiennement", et les organisations humanitaires ne peuvent pas y accéder, souligne-t-elle. "Je demande à toutes les parties d'accepter une pause dans les hostilités pour laisser les agences humanitaires évacuer les blessés" et aider les habitants, assène-t-elle.

"Le risque : perdre une génération entière d'enfants"

Face à la détérioration de la situation, le budget humanitaire des grandes organisations internationales paraît insuffisant. "L’Union européenne et les pays membres dépensent environ 1,7 milliard d’euros d’aide humanitaire en Syrie, et viennent au secours de trois millions de personnes, tout au plus. Nous avons besoin de deux fois plus de moyens. Le risque est de perdre une génération entière d’enfants syriens", plaide la commissaire Kristalina Georgieva.

Les conditions de vie dans les camps de réfugiés, ainsi qu’en ont témoigné plusieurs journalistes, sont déplorables. "La situation humanitaire est vraiment terrible, décrivait sur l’antenne de FRANCE 24 en mai dernier Alfred de Montesquiou, grand reporter à "Paris Match". J’ai visité des dizaines de camps de réfugiés [au cours de ma carrière]. Je n’ai jamais vu de camps de réfugiés comme ceux que j’ai vus en Syrie."

Première publication : 17/09/2013

  • SYRIE

    Syrie : Fabius et Lavrov reconnaissent des "différences d'approche"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Reportage : les réfugiés syriens ne sont plus les bienvenus en Égypte

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : Fabius à Moscou pour défendre une résolution contraignante de l’ONU

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)