Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du travailleur détaché : vers un alignement des rémunérations

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Somalie : au moins 300 morts dans le double attentat à la bombe à Mogadiscio

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 1)

En savoir plus

SPORT

Mondial-2022 : le choix du Qatar influencé par des politiques reconnaît Sepp Blatter

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/09/2013

Dans un entretien à l'hebdomadaire allemand "Die Zeit" à paraître jeudi, le président de la Fifa, Joseph Blatter, a reconnu que le choix du Qatar pour accueillir le Mondial-2022 avait été influencé par des intérêts politiques et économiques.

Des intérêts politiques et économiques ont influencé le choix du Qatar pour accueillir le Mondial-2022. C'est ce qu'affirme Joseph Blatter, dans un entretien à paraître jeudi 19 septembre dans l'hebdomadaire allemand "Die Zeit". Questionné sur le point de savoir si le choix du Qatar n'avait pas été influencé par d'autres considérations que le sport, le président de la Fifa a ainsi répondu: "Il y a eu des influences politiques directes". "Des chefs de gouvernement européens ont conseillé à leurs membres qui pouvaient voter de se prononcer pour le Qatar, parce qu'ils étaient liés à ce pays par des intérêts économiques importants", a-t-il même ajouté.

Une commission d'éthique indépendante se penche sur la question


Concernant une éventuelle corruption lors de l'attribution du Mondial-2022 au Qatar, Sepp Blatter a déclaré: "Nous venons de charger une nouvelle commission d'éthique indépendante de tout examiner une nouvelle fois, dont l'attribution du Mondial au Qatar".

La Fifa a attribué en 2010, dans des conditions controversées, l'organisation du Mondial-2022 au Qatar.

Avec dépêches

 

Première publication : 18/09/2013

  • FOOTBALL

    Attribution du Mondial-2022 au Qatar : Sepp Blatter reconnaît "une erreur"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Qatar : vers une Coupe du monde 2022 en hiver

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial 2022 : le Qatar a-t-il triché ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)