Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 19/09/2013

"Djihad, mon amour"

© France 24

Presse internationale, jeudi 19 septembre 2013. Au menu de la revue de presse internationale, les critiques de la Russie concernant le rapport de l’ONU sur les armes chimiques en Syrie, où la diplomatie piétine. Les djihadistes, eux, avancent.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue presse internationale avec les critiques de la Russie contre le rapport des experts de l'ONU sur les armes chimiques en Syrie.
 
Les Russes disent que ce rapport est partial, préconçu et politisé, ce qui augure mal des négociations en cours sur une résolution de l’ONU que les Occidentaux veulent contraignante à l'égard de Damas. "Le torchon brûle" avec Moscou, titre L’Orient Le Jour.
 
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, promet de présenter des preuves du gouvernement syrien, démontrant que ce sont les rebelles qui ont utilisé des armes chimiques - en attendant, les négociations patinent, rappelle The Guardian, qui raconte que l’on ne goûte pas beaucoup, côté russe, ce qui est perçu comme de la précipitation de la part des Etats-Unis et de leurs alliés.
 
Bref, pas de quoi clarifier la position américaine, déjà très alambiquée, comme le montre ce dessin du International Herald Tribune, où l’on voit le camion de Barack Obama slalomer sur la route syrienne.
 
Et tandis que les négociations russo-américaines piétinent, d’autres pays tentent de reprendre la main sur le terrain diplomatique, la Chine, dont le président Xi Jinping recevait hier Abdallah II - c’est à la Une du China Daily.
 
Egalement appelé à la rescousse, l’Iran, dont le nouveau président Hassan Rohani vient de  saluer le ton "positif et constructif" de Barack Obama et dit espérer des «petits pas» diplomatiques entre les deux gouvernements. L’Iran, donc, qui semble dans de bonnes dispositions, aurait tout à gagner à jouer un rôle plus actif dans le dossier syrien - c’est du moins ce que pense l’ex-chef des inspecteurs de l’ONU en Irak, Hans Blix, dans The Guardian.
 
Sur le terrain, en Syrie, les combats font toujours rage, et la fébrilité gagnerait désormais la capitale elle-même, Damas. The Independent évoque une ville quadrillée par l’armée, où "la vérité se fait aussi rare que l’espoir". Du côté des rebelles, le journal revient sur la façon dont les rebelles utilisent les moyens du bord, pour combattre l'armée régulière, comme le prouve une photo prise dimanche dernier, toujours à Damas, qui montre des combattants de l'Armée syrienne libre équipés de la tablette Apple pour lancer un obus.
 
Des rebelles inventifs, et surtout, de plus en plus liés à la mouvance islamiste. D’après une cartographie établie par l’ONU à Damas, que le Figaro a pu consulter, les groupes salafistes et djihadistes représenteraient désormais la moitié environ des rebelles engagés dans le renversement de Bachar el-Assad. L’Armée syrienne libre, soutenue par l’Occident, ne pèserait, en revanche que très faiblement sur le terrain. Le journal rapporte qu’au cours des trois dernières semaines, une douzaine de leaders qui refusaient de passer sous le contrôle d’al-Qaida ont été liquidés, comme en Irak.
 
La mouvance djihadiste en Syrie qui attirerait enfin de plus en plus de jeunes, notamment en France, d’après le Monde, qui évoque le chiffre de 350 Français, possiblement tentés par cette destination facile d’accès, actuellement surveillés par les services de renseignement.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/09/2014 Réchauffement climatique

"La revanche de David Cameron"

Presse internationale, lundi 22 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, une proposition très habile de David Cameron, et le sommet sur le climat convoqué demain par...

En savoir plus

22/09/2014 François Hollande

"Le loup et l'agneau"

Presse française, lundi 22 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le retour sur le devant de la scène politique de Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l’UMP.

En savoir plus

18/09/2014 Belgique

"DDay"

Presse internationale, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. C’est le jour J.

En savoir plus

18/09/2014 Nicolas Sarkozy

"Kilt ou double"

Presse française, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, l’intervention attendue de François Hollande, et les...

En savoir plus

17/09/2014 Gouvernement

"La confiance en peau de chagrin"

A la Une de la presse française ce matin : la confiance accordée par les députés à Manuel Valls. 269 élus ont choisi de soutenir la politique du Premier ministre. Manuel Valls a...

En savoir plus