Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Afrique

Génocide au Rwanda : un médecin mis en examen à Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2013

Le Rwandais Eugène Rwamucyo, un médecin, a été mis en examen jeudi par un tribunal de Paris pour "participation à une entente en vue de commettre le crime de génocide". Une enquête est en cours sur son implication dans le génocide rwandais de 1994.

Un médecin rwandais, Eugène Rwamucyo, recherché par Kigali, a été mis en examen pour "participation à une entente en vue de commettre le cime de génocide" par deux magistrats parisiens enquêtant sur son implication dans le génocide rwandais de 1994, a indiqué jeudi à l'AFP une source judiciaire.

Les juges d'instruction Claude Choquet et David De Pas, du pôle "crimes contre l'humanité" du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, ont cependant décidé de le placer sous le statut de témoin assisté concernant les crimes de "génocide et complicité", selon cette source.

M. Rwamucyo, qui vit en Belgique, a été placé sous contrôle judiciaire, avec une obligation de pointage régulier dans un commissariat français.

"Le fait que mon client ait été placé sous le statut de témoin assisté, et pas mis en examen, pour +génocide+ témoigne des doutes des juges sur ce dossier et sur la plainte qui avait été déposée contre lui", a réagi à l'AFP son avocat, Me Philippe Meilhac.

C'est à la suite d'une plainte contre M. Rwamucyo déposée notamment par le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) qu'une instruction avait été ouverte en 2007 à Lille, puis dépaysée à Paris l'année suivante.

M. Rwamucyo est notamment accusé par Kigali d'avoir participé à des réunions de responsables génocidaires à Butare (sud du Rwanda) en 1994, dont l'une sous l'égide du Premier ministre de l'époque, Jean Kambanda, condamné à la perpétuité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda.

M. Rwamucyo, qui nie toute implication dans le génocide, a été condamné à perpétuité par contumace en 2007 au Rwanda.

Médecin à l'hôpital de Maubeuge (Nord), ce quinquagénaire avait été suspendu de son poste en octobre 2009 lorsque la direction de cet établissement avait appris qu'il était visé par un mandat d'arrêt international émis par Kigali. Il avait ensuite été licencié.

En application de ce mandat, M. Rwamucyo a finalement été interpellé en mai 2010 à Sannois (Val d'Oise) alors qu'il venait d'assister aux obsèques d'un autre Rwandais, Jean-Bosco Barayagwiza, cofondateur de la Radio télévision libre des Mille-Collines, la radio extrémiste anti-tutsis.

La cour d'appel de Versailles s'était cependant opposée en septembre 2010 à l'extradition de M. Rwamucyo, ordonnant sa remise en liberté.

Environ 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués, selon l'ONU, entre avril et juillet 1994 au Rwanda.

AFP

Première publication : 19/09/2013

  • RWANDA

    Génocide rwandais : la justice française rend un avis défavorable à l'extradition d'un ex-colonel

    En savoir plus

  • GÉNOCIDE RWANDAIS

    Un Rwandais renvoyé pour la première fois devant la justice française

    En savoir plus

  • GÉNOCIDE RWANDAIS

    "L'enquête sur le Rwanda a donné lieu à des manipulations extraordinaires"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)