Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

Ligue Europa : opération rachat pour Lyon et Bordeaux

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 19/09/2013

Après un début de saison en demi-teinte, l’Olympique Lyonnais affronte le Bétis Séville, tandis que les Girondins de Bordeaux se déplacent à Francfort pour le compte de la 1re journée de la phase de poules de la Ligue Europa.

À Lyon comme à Bordeaux, c’est avec un certain soulagement qu’on aborde la Ligue Europa. Pour les deux clubs, dont le quotidien en Ligue 1 est morose depuis plusieurs semaines, ce premier rendez-vous continental majeur devrait constituer une vraie bouffée d’air frais.

À 19h, heure de Paris, Bordeaux se rend à Francfort pour se mesurer à l’Eintracht, puis Lyon se déplace sur le pelouse du Bétis Seville (21h05, heure de Paris).

Lyon en quête de rachat

Éliminés au tour préliminaire de la Ligue des Champions par la Real Sociedad en août dernier, les Rhodaniens tentent depuis d’enrayer une spirale négative. Toutes compétitions confondues, les Gones restent sur quatre défaites et un nul en cinq matches. Ils n’ont plus gagné depuis le 16 août, face à Sochaux (1-3).

Dans le jeu, surtout, les hommes de Rémi Garde semblent inhibés et incapables de forcer la décision, comme le week-end dernier face à Rennes (0-0). La réintégration du buteur Bafetimbi Gomis, tombé en disgrâce et écarté du groupe au cours de l’été, n’y a rien changé.

Dans un contexte compliqué, les Lyonnais se satisferaient aisément d’un nul en déplacement à Séville. Le Bétis, qui reste sur un probant succès face à Valence en Liga (3-1), est sans conteste le principal rival des Gones dans ce groupe I.

Un point glané à l’extérieur mettrait ainsi les Rhodaniens en bonne position avant les confrontations avec le Vitória Guimarães (POR) et le HNK Rijeka (CRO), deux équipes largement à leur portée.

Bordeaux, un capital confiance à reconstruire

En Gironde, l’équation est presque similaire. Pillé durant l’été avec les départs de Trémoulinas, Plasil et Modeste, notamment, l’effectif girondin entame l’exercice 2013-14 affaibli et rajeuni.

En Ligue 1, les hommes de Francis Gillot ont payé cher leur manque d’expérience. Trois défaites au compteur et, déjà, le spectre d’une lutte contre la relégation semble se profiler. Un scénario inimaginable il y a encore quelques saisons.

Pour l’heure, les Marine et Blanc pointent à la 16e place de Ligue 1 et comptent sur l’Europe pour se relancer. L’an passé, en Ligue Europa, ils avaient survolé leur poule et atteint les huitièmes de finale.

Un bonus "capital confiance" qui, cette année encore, serait le bienvenu pour des Girondins en cruel manque de réussite. D’autant qu’ils ont hérité d’une poule à leur portée, avec l’Apoel Nicosie et le Maccabi Tel-Aviv.

Seule la présence de l’Eintracht Francfort, qu’ils affrontent ce soir à 19h, pourrait contrecarrer leurs ambitions européennes. Mais Bordeaux, certes amoindri, dispose tout de même des moyens suffisants pour bien figurer dès ce soir, face à une équipe offensive mais seulement 13e de Bundesliga.

Sur les autres terrains

En dehors du choc entre Le Bétis et Lyon, cette première journée de la phase de poules de la Ligue Europa présente peu d’affiches alléchantes sur le papier.

À noter tout de même les entrées en lice de Valence (19h, face à Swansea), de la Fiorentina (19h, face à Paços de Ferreira), de la Lazio de Rome (21h05, face au Legia Varsovie) et de Tottenham (21h05, face à Tromsö IL).

Le programme de cette 1re journée de la phase de poules de la Ligue Europa

Rencontres disputées à 19h, heure de Paris.

Groupe A
Valence (ESP) - Swansea (ENG)
St. Gall (SUI) - Kuban Krasnodar (RUS)

Groupe B
Dinamo Zagreb (CRO) - Tchernomorets Odessa (UKR)
PSV Eindhoven (NED) - Ludogorets (BUL)

Groupe C
Salzbourg (AUT) - Elfsborg (SWE)
Standard de Liège (BEL) - Esbjerg (DEN)

Groupe D
Zulte-Waregem (BEL) - Wigan (ENG)
Maribor (SLO) - Rubin Kazan (RUS)

Groupe E
Fiorentina (ITA) - Paços de Ferreira (POR)
Pandurii Targu-Jiu (ROM) - Dnipropetrovsk (UKR)

Groupe F
Eintracht Francfort (GER) - Bordeaux (FRA)
Maccabi Tel Aviv (ISR) - APOEL Nicosie (CYP)

Rencontres disputées à 21h05, heure de Paris.

Groupe G
Dynamo Kiev (UKR) - Genk (BEL)
FC Thoune (SUI) - Rapid Vienne (AUT)

Groupe H
Fribourg (GER) - Slovan Liberec (CZE)
Estoril (POR) - FC Séville (ESP)

Groupe I
Betis Séville (ESP) - Lyon (FRA)
Vitoria Guimaraes (POR) - Rijeka (CRO)

Groupe J
Apollon Limassol (CYP) - Trabzonspor (TUR)
Lazio (ITA) - Legia Varsovie (POL)

Groupe K
Sheriff Tiraspol (MDA) - Anzhi Makhachkala (RUS)
Tottenham (ENG) - Tromso (NOR)

Groupe L
PAOK Salonique (GRE) - Shakhter Karagandy (KAZ)
Maccabi Haifa (ISR) - AZ Alkmaar (NED)

 

Première publication : 19/09/2013

  • FOOTBALL

    Ligue Europa : Saint-Étienne et Nice tenus en échec

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Matchs truqués : les clubs turcs de Fenerbahçe et de Besiktas privés d'Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)