Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Jean-François Piège

En savoir plus

Moyen-orient

Syrie : le torchon brûle entre un évêque français et un patriarche syrien

© AFP | Mgr Claude Dagens et le Patriarche Gregorios III Laham

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/09/2013

La Syrie est au cœur d'une polémique entre l'évêque d'Angoulême et un patriarche syrien. Le premier a accusé le second d'être un "allié" d'Assad. En retour, Gregorios Laham III accuse Mgr Claude Dagens de "paroles diffamatoires".

"Un allié de Bachar al-Assad politiquement et financièrement". C'est par ces mots que Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, a qualifié Gregorios Laham III, patriarche grec melkite catholique - l'un des nombreux rites chrétiens d'Orient - de Damas. Il s'exprimait sur les ondes de Radio Notre-Dame, mercredi 11 septembre, dans une émission consacrée à la Syrie.

Il revenait sur le projet du Vatican, né lors du synode sur les chrétiens d'Orient en octobre 2012, d'envoyer à Damas une délégation de cardinaux pour rencontrer Bachar al-Assad. Une initiative jamais concrétisée et qui, selon Claude Dagens, aurait été tuée dans l'œuf par le patriarche Laham.

Le patriarche syrien dénonce des "paroles diffamatoires"

L'intervention du religieux français, intellectuel dont les prises de positions sont parfois controversées, n'a pas manqué de susciter l'ire du principal concerné. Dans une lettre adressée à Claude Dagens, au Saint-Siège, ainsi qu'à la conférence des évêques et à l'Académie Française, dont le prélat est membre, Gregorios Laham III a dénoncé des "paroles diffamatoires". La missive, datée du 13 septembre, a été rendue publique le 18 par le patriarcat, puis rapportée par le Figaro, faisant éclaté au grand jour la polémique entre les deux religieux.

"Vous m'avez gravement et publiquement mis en cause sur les ondes de Radio Notre-Dame. Vous n'imaginez sans doute pas combien vos paroles diffamatoires ont blessé - et mis en danger - la communauté melkite si cruellement éprouvée depuis tant d'années", écrit le prélat damascène, sans réellement répondre à l'accusation.

"Sur la brèche et faisant front à toutes les difficultés et les tragédies de ces deux dernières années, je n'ai eu de cesse d'appeler au dialogue et surtout à la réconciliation, unique planche de salut pour la Syrie et pour laquelle je suis prêt à offrir ma vie en sacrifice", poursuit Mgr Laham.

De fait, cette lettre est accompagnée d'une copie des prises de parole du patriarche depuis le début du conflit, en faveur de la paix et du dialogue.

Les chefs des églises orientales en Syrie ont, à plusieurs reprises, pris la parole depuis le début du conflit en mars 2011 pour appeler à la paix, certains n'ont pas hésité à soutenir indirectement le régime de Bachar al-Assad. Les chrétiens, qui représente 6% environ de la population, sont accusés, depuis le début du conflit, de soutenir le régime du président syrien. Et ce dernier, issu de la minorité alaouite, n'a de cesse de leur promettre de les protéger face à la menace islamiste.

Première publication : 19/09/2013

  • SYRIE

    "L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Noël en Syrie : les chrétiens pas vraiment à la fête

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le soulèvement met les chrétiens de Syrie dans une position ambiguë

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)