Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

Culture

Dècès d'Hamidou Benmassoud, acteur fétiche de Claude Lelouch

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2013

Hamidou Benmassoud, dit Amidou, premier acteur marocain à s'être fait un nom dans l'Hexagone, est décédé vendredi, à Paris, à l'âge de 78 ans. L'homme, père de l'actrice Souad Amidou, avait tourné une dizaine de films avec le cinéaste Claude Lelouch.

Le comédien Amidou, 78 ans, premier acteur marocain à s'être fait un nom en France, est mort jeudi soir dans un hopital parisien des suites de maladie, a annoncé à l'AFP son agent. Hamidou Benmassoud de son vrai nom, était né le 2 août 1935 à Rabat (Maroc).

Premier acteur marocain à avoir obtenu un prix d'interprétation au Conservatoire National d'Art Dramatique, il avait commencé au théâtre avec Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault dans "Les "Paravents" de Jean Genet à l'Odéon en 1968.

Le comédien aux yeux noirs et au sourire plein de charme a surtout fait une belle carrière au cinéma.



Il est devenu un des acteurs fétiches de Claude Lelouch tournant plus de 10 films avec lui, dont le premier long métrage du cinéaste "Le propre de l'homme" en 1960.

Il a joué aussi dans "Un homme et une femme", "Vivre pour vivre", "Le voyou", "La belle histoire" ou encore "And now... Ladies and gentlemen".

Amidou a tourné également avec de nombreux réalisateur français de renom, Georges Lautner ("La valise"), Alain Cavalier ("La chamade"), Philippe de Broca ("La poudre d'escampette") et dans plusieurs longs métrages d'Alexandre Arcady ("L'union sacrée", "le grand pardon 2", "Comme les cinq doigts de la main").

Parlant aussi anglais, il a mené une carrière aux Etats-Unis avec William Friedkin ("Le convoi de la peur", "L'enfer du devoir"), Otto Preminger ("Rosebud"), John Huston ("A nous la victoire"), John Frankenheimer ("Ronin"), Tony Scott ("Spy game, jeu d'espions").

Amidou a parallèlement tourné régulièrement pour la télévision. Il a été vu dernièrement dans le rôle du père de "Aicha" dans la série de Yasmina Benguigui.

En 2005, il a reçu des mains de Martin Scorsese un trophée en son honneur lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de Marrakech.

Amidou, qui avait la double nationalité française et marocaine, était le père de la comédienne Souad Amidou.

L'acteur a aussi ouvert la voie à de nouvelles générations d'acteurs originaires du Maghreb.

La date et le lieu de ses obsèques ne sont pas encore connus.

AFP
 

Première publication : 20/09/2013

  • CINÉMA

    Décès de l'actrice césarisée Valérie Benguigui

    En savoir plus

  • CINÉMA

    L'actrice française Bernadette Lafont est décédée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)