Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

Moyen-orient

Damas a transmis des données détaillées sur son arsenal chimique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Damas a transmis vendredi à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques des données détaillées sur son arsenal chimique. Un porte-parole de l'Organisation a évoqué une liste "assez longue".

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé vendredi 20 septembre avoir reçu de Damas une première liste d'armes chimiques syriennes dans le cadre du programme de leur destruction.

Le régime de Bachar al-Assad, dont on estime qu'il possède environ 1 000 tonnes d'armes chimiques, en a accepté la destruction dans le cadre d'un accord conclu samedi 14 septembre entre les États-Unis et la Russie dans le but d'éviter des frappes de l'armée américaine sur la Syrie.

"Nous avons reçu une partie (des données) et nous en attendons d'autres", a déclaré un porte-parole de l'OIAC. Un diplomate des Nations unies, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, a confirmé que les informations avaient été transmises. "C'est assez long (...) et en cours de traduction", a-t-il déclaré.

L'OIAC doit discuter de l'adhésion de Damas à la Convention de 1993


Selon les termes de l'accord, Damas doit fournir sous une semaine une documentation complète sur l'ensemble de son arsenal chimique : les armes et les installations liées.

Le Conseil exécutif de l'OIAC doit discuter d'ici peu l'adhésion de la Syrie à la Convention de 1993 sur les armes chimiques, également prévue par l'accord russo-américain, ainsi que du début du programme de destruction des armes chimiques syriennes. Selon des sources diplomatiques, Américains et Russes doivent encore se mettre d'accord sur le document qui doit former la base de travail pour cette réunion.

Le président syrien Bachar al-Assad a admis que son pays avait bien des armes chimiques et s'est engagé à les détruire. Il a néanmoins indiqué lors d'un entretien à la chaîne de télévision américaine FoxNews diffusé mercredi soir que ce démantèlement coûterait "un milliard de dollars" et prendrait au moins un an.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU tiennent en outre des consultations sur un projet de résolution visant à garantir le démantèlement effectif des armes chimiques syriennes.

Avec dépêches

 

Première publication : 20/09/2013

  • FRANCE - SYRIE

    La Syrie, terrain de prédilection des combattants français

    En savoir plus

  • SYRIE

    Al-Qaïda déloge des rebelles syriens d'une ville à la frontière turque

    En savoir plus

  • SYRIE

    Assad réclame un an et un milliard de dollars pour détruire son arsenal chimique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)