Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

FRANCE

Les femmes de chambre du luxueux hôtel Park Hyatt à Paris en grève

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Les femmes de chambre et agents de service, en majorité des sous-traitants, de l'hôtel Park Hyatt de Paris-Vendôme ont manifesté vendredi devant l'établissement pour réclamer de meilleures conditions de travail.

C’est une manifestation qui n’est pas passée inaperçue, dans un des quartiers les plus chics de Paris. Vendredi 20 septembre, femmes de chambre, valets et équipiers ont brandi des drapeaux CGT et hurlé leurs revendications devant le bâtiment où ils travaillent, le Park Hyatt Paris-Vendôme, un élégant hôtel 5 étoiles rue de la Paix.

Qu’ils soient sous-traitants pour la plupart ou employés directement par l’hôtel pour sept d’entre eux, une soixantaine de personnes au total ont réclamé une amélioration de leurs conditions de travail sur le trottoir d’une des rues les plus huppées de la capitale. Ils n’en sont pas à leur coup d’essai, puisqu’ils avaient déjà fait grève et manifesté le 12 septembre. Parmi leurs exigences, se faire embaucher par le groupe Hyatt, obtenir un treizième mois et se faire payer les heures supplémentaires. Prochaine étape : organiser un "défilé de mode alternatif" lors de la fashion week la semaine prochaine.

"La lutte des classes, c'est ici", pouvait-on notamment lire sur leurs panneaux. "La direction a voulu insister sur le fait que la grève était uniquement un problème de sous-traitance, mais ce n'est pas vrai. De nombreux collègues du groupe nous soutiennent, mais craignent des représailles", a déclaré Harold Kreyder, voiturier-bagagiste et délégué syndical CGT.

La direction veut un règlement rapide

De son côté, la direction de l'hôtel renvoie le règlement du conflit à son prestataire : "Park Hyatt Paris Vendôme n'est aucunement partie prenante au conflit en cours entre le prestataire et ses salariés", a-t-elle souligné dans un communiqué. "Nous regrettons bien évidemment cette situation et, sans chercher à nous immiscer dans ce qui relève de la stricte compétence de notre prestataire, nous lui avons indiqué notre souhait d'en voir le règlement rapide, par un accord avec ses salariés, dans l'intérêt de chacune des parties et afin qu'il soit en mesure d'assurer les prestations qu'il s'est engagé à fournir et que les clients de notre hôtel sont en droit d'attendre", a ajouté la direction.

Les salariés de la sous-traitance ont été encouragés par la récente victoire des 22 femmes de chambre et gouvernantes des hôtels Campanile et Première classe de Suresnes (Hauts-de-Seine), intégrées à compter du 1er août au sein de leur société, le groupe Louvre Hôtels.

Première publication : 20/09/2013

COMMENTAIRE(S)