Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"Le dialogue judéo-musulman n'est pas organisé au niveau national"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Carlos Tavares, PDG de PSA Peugeot Citroën

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : fin des audiences de la CDVR

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

  • Feu vert du Parlement turc pour une intervention militaire contre l'EI

    En savoir plus

  • Pour l’Union européenne, les militaires français doivent pouvoir se syndiquer

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : 15 personnes visées par des poursuites judiciaires

    En savoir plus

  • Le Dalaï-lama privé de visa : le sommet des Nobel de la paix du Cap annulé

    En savoir plus

  • Google rattrapé par le scandale des photos volées de stars nues

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Mondial-2015 : des footballeuses partent en guerre contre la Fifa

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • "Le dialogue judéo-musulman n'est pas organisé au niveau national"

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

EUROPE

L’Église s’est laissée enfermer dans des préceptes, selon le pape

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Pour sa première interview, le pape François s’est clairement distingué de ses prédécesseurs en affirmant que l’Église ne pouvait plus se focaliser uniquement sur les sujets brûlants que sont l’avortement, la contraception et l’homosexualité.

L’interview aura duré six heures. À peine six mois après son élection, le pape François s’est longuement confié au directeur de la revue jésuite italienne "Civiltà Cattolica", sur sa personnalité mais aussi sur sa conception de l’Église et sa manière de conduire les réformes nécessaires. Un exercice délicat auquel son prédécesseur Benoît XVI ne s’était risqué qu’après plusieurs années de pontificat.

Derrière son approche très spirituelle semble se cacher un véritable discours novateur et réaliste. Exit les polémiques sur l’homosexualité, le préservatif ou l’avortement : Jorge Bergoglio veut être le pape de l’apaisement, de la tolérance. "L’Église s’est parfois laissée enfermer dans des petites choses, de petits préceptes. […] Les ministres de l’Église doivent être avant tout des ministres de miséricorde", affirme-t-il, estimant que la première réforme de l’Église doit porter sur "nos manières d’être", pas sur des décisions "structurelles ou organisationnelles."

Selon lui, les homosexuels et les divorcés doivent désormais être "accompagnés" "avec compassion" et "à partir de leurs conditions de vie réelles". "Il faut toujours considérer la personne", a-t-il encore estimé.

À la recherche d’un "nouvel équilibre"

Bien que les conservateurs lui ait, selon ses propres dires, reproché de ne pas assez traiter certains sujets de société, le souverain pontife maintient son cap : "Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible. La pensée de l’Église, nous la connaissons, et je suis fils de l’Église, mais il n’est pas nécessaire d’en parler en permanence." Pour lui, chercher à "imposer avec insistance une multitude de doctrines désarticulées" ne mène à rien. Il appelle à "un nouvel équilibre" pour éviter que "l’édifice moral de l’Église ne s’écroule comme un château de cartes."

Et de poursuivre : "la chose dont a le plus besoin l'Église aujourd'hui, c'est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité". Premier pontife jésuite de l'Histoire, il compare l'Église à "un hôpital de campagne après une bataille" où il serait "inutile de demander à un blessé grave s'il a du cholestérol ou si son taux de glycémie est trop élevé ! Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste."

"Le génie féminin est nécessaire"

Le pape François a également abordé le sujet de la parité homme-femme qui, selon lui, fait cruellement défaut au sein de l’Église actuelle. "Il est nécessaire d’agrandir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l’Église. […] Le génie féminin est nécessaire là où se prennent les décisions importantes", a-t-il expliqué.

Pour Dominique Greiner, éditorialiste chez La Croix, cette première interview est révélatrice d’une nouvelle direction que pourrait prendre l’Église. "Le pape veut plutôt des chrétiens audacieux, qui se portent aux 'périphéries de l’existence', là où la vie est fragilisée et la dignité humaine bafouée. Là où, provoquée, décentrée d’elle-même, l’Église saura faire preuve d’une créativité nouvelle", écrit-il.

Fin juillet, à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse, le pape avait déjà montré son ouverture en déclarant à propos des homosexuels : "Qui suis-je pour juger les gays qui cherchent le seigneur ?"

Première publication : 20/09/2013

  • VATICAN

    Le pape François dit "non" à la guerre en Syrie et renoue avec l'ère Jean-Paul II

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le pape François : "qui suis-je pour juger les gays qui cherchent le Seigneur ?"

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    JMJ : la visite réussie du pape des pauvres au pays de la théologie de la libération

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)