Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Amériques

Au Mexique, le bilan de la tempête s'alourdit à plus de 160 morts et disparus

© AFP

Vidéo par François GOULIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Une semaine après le début de la tempête Manuel, l'autoroute reliant Acapulco à Mexico a été partiellement rouverte à la circulation vendredi. Les recherches ont également repris pour les dizaines de disparus.

Les touristes vont enfin pouvoir quitter la station balnéaire du sud du Mexique. L'autoroute reliant Acapulco à Mexico a été partiellement rouverte à la circulation vendredi 20 septembre, ce qui va permettre aux 25 000 personnes bloquées depuis une semaine par le cyclone Manuel de rentrer chez elles.

"La circulation reprend sur l'autoroute Acapulco-Mexico", a indiqué le ministère des Transports sur son compte Twitter peu avant 12h00 locales (17h00 GMT).

Aux sorties d'Acapulco, d'où l'on ne pouvait s'échapper depuis dimanche 15 septembre que par la voie aérienne, seuls les autocars et les voitures particulières sont pour l'instant autorisés. Le ministère a précisé que les camions de transport de marchandises ne pourraient circuler qu'à partir de vendredi soir.

Un peu plus tôt dans la matinée, le directeur du ministère, Federico Dominguez, a indiqué qu'une centaine d'autocars remplis de touristes étaient prêts à partir en direction de la capitale. Environ 15 000 touristes ont pu être évacués par avion ces derniers jours

Les tempêtes, qui ont frappé le Mexique simultanément sur ses côtes du Pacifique et de l'Atlantique, ont déjà causé la mort d'une centaine de personnes, fait plus de 200 000 sinistrés et 50 000 déplacés.  Un hélicoptère de la police fédérale opérant dans les zones montagneuses du Sud a également disparu depuis jeudi soir.

L'événement le plus tragique de cette catastrophe climatique reste un glissement de terrain meurtrier survenu lundi dans le village montagneux de La Pintada, dans l'Etat de  de Guerrero (sud) où l'on compte officiellement 68 disparus.

Recherches à coups de pioche et de pelles

Vendredi matin plus de 200 militaires et des dizaines d'agents de la protection civile ont repris les recherches de corps sous la montagne de boue qui a enseveli une grande partie des habitations du village, ainsi que l'église et l'école.

En raison de l'état des routes, aucune machine n'a pu être acheminée sur place et les secouristes doivent se contenter de pioches et de pelles. Il faut actuellement sept heures pour accéder à pied à La Pintada.

Les militaires indiquent n'avoir trouvé pour l'instant que deux corps, toutefois le maire d'Atoyac de Alvarez, municipalité dont fait partie La Pintada, avait fait état mardi 16 septembre de 15 morts.

L'ouragan tropical Manuel, qui avait atteint jeudi la côte nord-ouest du Mexique, avant de se transformer en tempête s'est presque dissipé vendredi, se soldant toutefois par un lourd bilan : trois morts, 1 600 personnes évacuées et environ 100 000 sinistrés, en particulier dans l'Etat de Sinaloa. Le phénomène subsiste actuellement dans l'Etat voisin du Chihuahua, sous forme de vents soutenus avec des rafales de 65km/h.

Selon le gouverneur du Sinaloa, Mario Lopez, les nouveaux dégâts occasionnés par Manuel se chiffrent à 39 millions de dollars (29 millions d'euros).

Avec dépêches

 

Première publication : 20/09/2013

  • INTEMPÉRIES

    Au Mexique, deux tempêtes tropicales font une quarantaine de morts

    En savoir plus

  • MALI

    En images : pluies torrentielles à Bamako

    En savoir plus

  • INONDATIONS

    L’Allemagne toujours en proie aux inondations, amélioration en Hongrie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)