Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

Moyen-orient

Avancée djihadiste en Syrie : la Turquie ferme un poste frontière

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Le poste frontière d'Oncüpinar en Turquie a été fermé provisoirement jeudi, depuis que des rebelles affiliés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de la ville frontalière d’Azaz où l’Armée syrienne libre était établie. Reportage côté turc.

Les échanges de tirs entre djihadistes et rebelles de l’armée syrienne libre (ASL) sont parfaitement audibles depuis le territoire turc. Inquiète de l’avancée des djihadistes affiliés à Al-Qaïda près ses portes, Ankara a décidé de fermer jeudi et jusqu’à nouvel ordre son poste frontière d'Oncüpinar, un point de passage stratégique avec la Syrie tout proche d’Azaz. Cette petite ville située à 30 km au nord-ouest d’Alep est contrôlée depuis mercredi par les combattants de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL).

Côté turc, une file de camions transportant de l’aide humanitaire à destination de la Syrie, s’étend sur plusieurs kilomètres. C’est également là que des dizaines de familles syriennes s’inquiètent pour leurs proches restés au pays. "Je ne sais pas ce qui se passe de l'autre côté, il y a des problèmes chez les combattants, mais je ne suis pas l'un d'eux alors je ne sais pas", témoigne prudemment un homme interrogé par FRANCE 24.

Mais hors micro, les réfugiés ne mâchent pas leurs mots. Ils accusent les extrémistes islamistes d’être devenus leurs nouveaux bourreaux. Un avis partagé par Abu Ahmed, un passeur syrien qui a reçu depuis jeudi des dizaines d’appels d’habitants de la ville d’Azaz. Des personnes qui souhaitent fuir les combats entre les soldats modérés de l’armée syrienne libre et les djihadistes qui gagnent désormais du terrain.

Renforts envoyés par l’ASL

Selon l’ASL, Azaz est littéralement assiégée, les djihadistes ayant mis en place des points de contrôle tout autour de la ville. Les habitants sont terrorisés, coincés, et ne peuvent plus sortir de la ville pour traverser la frontière illégalement.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué que la situation était calme dans la ville et annoncé l'envoi de renforts de l’ASL sur place. "La Brigade Tawhid va s'employer à calmer la situation", a indiqué à l'AFP un porte-parole de cette unité qui constitue l'une des grosses composantes de l'ASL. "Nous allons faire la maximum pour résoudre le différend et trouver une formule de nature à satisfaire toutes les parties", a-t-il ajouté.

L'envoi de la Brigade Tawhid s'est faite à la demande du Bataillon de la tempête du nord, relevant aussi de l'ASL, basé dans la ville.

Selon des militants, l'assaut des djihadistes à Azaz a débuté par une attaque contre l'hôpital de la ville où ils voulaient enlever un médecin allemand. Une autre version indique que les incidents ont commencé lorsque des combattants du Bataillon de la tempête du nord escortant un journaliste allemand ont empêché des djihadistes de l'enlever.

Avec dépêches

Première publication : 20/09/2013

  • SYRIE

    Al-Qaïda déloge des rebelles syriens d'une ville à la frontière turque

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Reportage : les réfugiés syriens ne sont plus les bienvenus en Égypte

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : de plus en plus de rebelles se radicalisent, selon une étude britannique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)