Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Les indicateurs sont au rouge pour François Hollande

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Le livre de Trierweiler, coup de grâce politique pour le président Hollande ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

L'UMP en crise, l'heure de vérité pour Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Nicolas Sarkozy sur l'Europe, une tribune pour la reconquête ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : un second souffle pour l'exécutif ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Manuel Valls, chef d'un gouvernement "de combat" ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Municipales : un remaniement en perspective ?

En savoir plus

  • En direct : Hollande annonce l'installation d'un hôpital en Guinée contre Ebola

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

Moyen-orient

Avancée djihadiste en Syrie : la Turquie ferme un poste frontière

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Le poste frontière d'Oncüpinar en Turquie a été fermé provisoirement jeudi, depuis que des rebelles affiliés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de la ville frontalière d’Azaz où l’Armée syrienne libre était établie. Reportage côté turc.

Les échanges de tirs entre djihadistes et rebelles de l’armée syrienne libre (ASL) sont parfaitement audibles depuis le territoire turc. Inquiète de l’avancée des djihadistes affiliés à Al-Qaïda près ses portes, Ankara a décidé de fermer jeudi et jusqu’à nouvel ordre son poste frontière d'Oncüpinar, un point de passage stratégique avec la Syrie tout proche d’Azaz. Cette petite ville située à 30 km au nord-ouest d’Alep est contrôlée depuis mercredi par les combattants de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL).

Côté turc, une file de camions transportant de l’aide humanitaire à destination de la Syrie, s’étend sur plusieurs kilomètres. C’est également là que des dizaines de familles syriennes s’inquiètent pour leurs proches restés au pays. "Je ne sais pas ce qui se passe de l'autre côté, il y a des problèmes chez les combattants, mais je ne suis pas l'un d'eux alors je ne sais pas", témoigne prudemment un homme interrogé par FRANCE 24.

Mais hors micro, les réfugiés ne mâchent pas leurs mots. Ils accusent les extrémistes islamistes d’être devenus leurs nouveaux bourreaux. Un avis partagé par Abu Ahmed, un passeur syrien qui a reçu depuis jeudi des dizaines d’appels d’habitants de la ville d’Azaz. Des personnes qui souhaitent fuir les combats entre les soldats modérés de l’armée syrienne libre et les djihadistes qui gagnent désormais du terrain.

Renforts envoyés par l’ASL

Selon l’ASL, Azaz est littéralement assiégée, les djihadistes ayant mis en place des points de contrôle tout autour de la ville. Les habitants sont terrorisés, coincés, et ne peuvent plus sortir de la ville pour traverser la frontière illégalement.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué que la situation était calme dans la ville et annoncé l'envoi de renforts de l’ASL sur place. "La Brigade Tawhid va s'employer à calmer la situation", a indiqué à l'AFP un porte-parole de cette unité qui constitue l'une des grosses composantes de l'ASL. "Nous allons faire la maximum pour résoudre le différend et trouver une formule de nature à satisfaire toutes les parties", a-t-il ajouté.

L'envoi de la Brigade Tawhid s'est faite à la demande du Bataillon de la tempête du nord, relevant aussi de l'ASL, basé dans la ville.

Selon des militants, l'assaut des djihadistes à Azaz a débuté par une attaque contre l'hôpital de la ville où ils voulaient enlever un médecin allemand. Une autre version indique que les incidents ont commencé lorsque des combattants du Bataillon de la tempête du nord escortant un journaliste allemand ont empêché des djihadistes de l'enlever.

Avec dépêches

Première publication : 20/09/2013

  • SYRIE

    Al-Qaïda déloge des rebelles syriens d'une ville à la frontière turque

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Reportage : les réfugiés syriens ne sont plus les bienvenus en Égypte

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : de plus en plus de rebelles se radicalisent, selon une étude britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)