Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Moyen-orient

Yémen : 56 soldats tués dans trois attaques attribuées à Al-Qaïda

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2013

Des membres présumés d'Al-Qaïda ont lancé vendredi trois attaques simultanées contre des sites de l'armée et de la police dans le sud du Yémen, tuant 56 militaires et policiers, ont indiqué des sources militaires et locales.

Trois nouvelles attaques à la voiture piégée, ce vendredi au Yémen, contre des sites de l’armée et de la police ont fait 56 morts, selon un bilan revu à la hausse par les autorités yéménites, qui attribuent ces attentats à Al-Qaïda.

La plus meurtrière de ces attaques a eu lieu dans le sud du Yémen, à Ataq, dans la province de Chabwa, contre un camp de l’armée, qui a fait, à lui seul, 38 morts parmi les soldats. Au début, il y a eu "un accrochage [entre] les militaires [et les] assaillants à l'entrée du camp, puis une voiture piégée a forcé son passage à l'intérieur du site où elle a explosé", a déclaré un responsable local, dont le bilan a été confirmé par des sources militaires.

Simultanément, un autre "kamikaze au volant d'une autre voiture piégée s'est fait exploser avant d'atteindre sa cible, à un barrage de l'armée" à Al-Noucheima, situé plus loin, a indiqué une source militaire, ajoutant que "10 soldats ont été tués" dans l'explosion. "Des militaires ont été capturés" par les assaillants après cette attaque, ont indiqué des témoins, contactés par l'AFP au téléphone, sans être en mesure de préciser leur nombre.

La troisième attaque a pris pour cible un camp des unités spéciales des forces de sécurité à Maifaa, tuant huit policiers, ont indiqué des sources militaires.

Ces sanglantes attaques, menées simultanément à l'aube dans la province de Chabwa, un fief d'Al-Qaïda, n'ont pas été encore revendiquées, mais des sources militaires les ont attribuées au réseau extrémiste, très actif dans le sud et l'est du Yémen.

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) est considéré comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste fondé par Oussama ben Laden.

L'organisation extrémiste a profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise dans le pays.

Avec dépêches

Première publication : 20/09/2013

  • YÉMEN

    Un attentat contre l'armée yéménite fait six morts

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Des implants mammaires explosifs, la dernière trouvaille d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Cinq soldats tués au Yémen dans une attaque attribuée à Al-Qaïda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)